Logement social : Les Caisses d'Epargne se mettent en ordre pour réaliser leur objectif de vente

Defawe Philippe |  le 22/10/2007  |  France Logement socialDéveloppement durableLogementEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Logement social
Développement durable
Logement
Environnement
Rhône
Santé
Réglementation
Technique
Valider

Il y a un mois, lors du congrès de Lyon, les Caisses d'Epargne avaient lancé un pavé dans la marre en annonçant leur objectif de mettre en vente 7.000 logements sociaux en cinq ans, soit 1% de leur parc.
Depuis cette date, elles peaufinent leur démarche pour identifier les logements, les acheteurs potentiels, préciser les termes d'une offre financière sécurisée aux accédants (en s'appuyant sur l'expertise du Crédit Foncier) et les accompagner sur le terrain..."Nous allons demander à toutes les ESH (ndrl : ESH: Entreprises sociale pour l'habitat ou ex-SA d'HLM) du groupe de participer à l'objectif du groupe. Mais nous n'avons pas de vision doctrinaire. Nous ne sommes pas favorables à un ratio par entité. Il faut tenir compte de la réalité du terrain et de celle du bâti", explique Benoit Catel, directeur Logement social et Economie sociale à la Caisse Nationale des Caisses d'Epargne (CNCE).
"Si nous cédons des logements, c'est parce que nous voulons en construire plus. Une des façons de faire grossir le parc social, c'est de le faire tourner. Mais nous plaidons pour que si l'on s'engage dans cette politique, il faut une capacité de reconstruire".

Rotation raisonnée du patrimoine
"Il faut des avantages pour ceux qui mettent en place une politique raisonnée de rotation du patrimoine", ajoute-t-il. L'objectif du groupe est, à chaque logement vendu, d'en reconstruire deux. Interrogé sur les contraintes qui risquent d'être imposées par le Grenelle de l'environnement en termes de développement durable, Benoit Catel assure que les biens non rénovés sur des sites non rénovés, ne seront pas vendus avant de l'être.
Premier banquier privé du logement social avec 7,1 milliards d'encours de crédit, collecteur du livret A, le groupe Caisse d'Epargne gère 140 000 logements: 68.000 environ sont au sein de GCE habitat (SIA Habitat, Logirem) et 42.000 sont chez Erilia. Le reste du parc est réuni dans 8 ESH (1) entre les mains des Caisses d'Epargne régionales.
Le groupe des Caisses d'Epargne est, par ailleurs, administrateur de 113 ESH et actionnaire de référence de 60 d'entre elles, administrateur dans une grande majorité des OPAC et actionnaire de 30% des SEM immobilières.
Françoise Vaysse

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur