Entreprises de BTP

Logement social : en cours de mutation?

Le logement social est en cours de mutation avec la multiplication des accords de partenariat avec des promoteurs privés et le développement des opérations d’acquisition-réhabilitation en ville, a indiqué jeudi 31 janvier 2002 Michel Delafosse, président de SCIC Habitat (filiale HLM de la Caisse des Dépôts).

En présentant les résultats de son groupe, un des premiers constructeurs de HLM en France, M. Delafosse a souligné que le logement social avait fortement évolué au cours de ces derniers années et « n’était plus le monopole exclusif des groupe HLM ».

« Le logement social est en phase de redémarrage », a-t-il souligné, mais sur de nouvelles fondations. Les aides financières du gouvernement sont en train de se traduire par une reprise de la construction et par une augmentation des opérations d’acquisition-réhabilitation, localisées essentiellement en centre urbain, où la demande est la plus importante.

Parmi les nouvelles tendances, il a également souligné l’apparition de programmes de petites tailles, mieux integrés dans le paysage, avec des opérations de 28 logements en moyenne contre 40 auparavant.

Par ailleurs le bien-être de l’habitant et le dialogue avec le bailleur est devenu selon lui un souci majeur des constructeurs et gestionnaires de logements.

En 2001, Scic Habitat a engagé des travaux pour la construction de 1389 logements, soit le double de l’année passée et a acquis 400 logements à réhabiliter.
« En 2002, nous sommes sur la même tendance avec le démarrage de 1.500 logements et de nouvelles opérations d’acquisitions réhabilitation sont également prévues », a-t-il précisé.

Interrogé sur le rythme des démolitions des grandes barres HLM, situées en périphérie des villes, il a souligné que dans son groupe « peu de choses ont été réalisées jusqu’à présent car les crédits sont longs à arriver ».
Le gouvernement a multiplié les actions et les subventions pour inciter les groupes HLM à démolir ces tours de logements, construites dans les années 50 et 60 et souvent considérées commes des foyers d’insécurité et de « ghéttoïsation » d’une partie de la population.
Scic Habitat a dégagé en 2001 un résultat cumulé de 23,4 millions d’euros en progression de 11% sur 2000.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X