En direct

Logement Objectif 1000 logements par an

le 01/07/2005  |  LogementCollectivités localesPolitique socialePuy-de-Dôme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Collectivités locales
Politique sociale
Puy-de-Dôme
Valider

«Le logement est un problème préoccupant né du dynamisme de la ville et de l’agglomération. 80 % des personnes qui viennent voir les élus ont un problème de logement », constate Serge Godard. Depuis la création de Clermont Communauté, ceci est du ressort intercommunal puisque « l’équilibre de l’habitat » est l’une des compétences de la communauté d’agglomération. Ce qui permet de prendre en compte les réserves foncières de certaines communes de l’agglomération alors que la ville de Clermont-Ferrand ne dispose que de 30 hectares constructibles (sur une superficie totale de 4 300 ha).

Clermont Communauté a adopté un programme local de l’habitat avec pour objectifs d’améliorer les conditions de logement et de relancer la mixité sociale et générationnelle, chère aux élus clermontois. Parmi les six grandes orientations retenues figure la réalisation de logements sociaux dans les communes où ils sont en nombre insuffisant (conformément à la loi SRU). Tout en souhaitant améliorer les conditions de logement des personnes défavorisées, les élus veulent renforcer l’attractivité résidentielle de l’agglomération, en quantité, en qualité et en diversité.

Ce plan prévoit une production annuelle d’un millier de logements publics et privés. En 2004, les différents bailleurs sociaux (1) se sont partagé une aide de 3,5 millions d’euros (un peu plus de 2 millions d’euros en 2003) pour réaliser 517 logements sociaux. En 2005, 552 logements sociaux sont mis en chantier (333 en 2003 et 444 en 2004) dont près de la moitié (270) à Clermont-Ferrand et 122 à Beaumont. Les communes de Blanzat, Cébazat, Châteaugay, Gerzat, Le Cendre, Lempdes, Orcines, Pont-du-Château et Romagnat se partageant le solde dans des opérations modestes (de 37 à 4 logements).

Bon an mal an, la promotion privée met sur le marché un nombre de logements à peu près équivalent à celui des logements sociaux. La rareté du foncier et donc la hausse du prix des terrains constituent les principales difficultés rencontrées pour monter des programmes. Et ce d’autant que le nombre d’opérateurs, et donc la concurrence, ont récemment augmenté. En effet, à Clermont-Ferrand, l’arrivée des groupes nationaux ne remonte qu’à trois ans environ.

(1) SCIC Habitat, Auvergne-Habitat, Opac du Puy de Dôme et du Massif central, Dômocentre et Logidôme

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur