Entreprises de BTP

Logement neuf : les promoteurs inquiets…

Les promoteurs français commencent à s’inquiéter d’un tassement des ventes dans le logement neuf dû à une pénurie d’offres sur le marché. Ils réclament un produit financier équivalant à celui du prêt à taux zéro, mais adapté aux villes, ainsi qu’une action des pouvoirs publics pour lutter contre la rareté foncière.
Cette pénurie d’offres de logements s’explique en partie par la rareté des terrains, les hausses des coûts de construction et les prix élevés du foncier, a indiqué Henri Guitelmacher, président de la Fédération nationale des promoteurs constructeurs (FNPC) au cours des journées d’étude de la profession à Paris.

En s’exprimant devant des membres du secrétariat d’Etat au Logement, il a souligné que l’offre de logement est insuffisante et ne répond ni aux besoins, ni à la demande. Pour remédier à cette situation, la profession réclame un prêt à taux zéro (PTZ) urbain qui consisterait à aménager l’actuel PTZ en doublant les financements accordés. Le PTZ, né en 1995, a fait ses preuves dans l’accession à la propriété dans les milieux non urbains et cette aide a notamment concerné l’achat de maisons individuelles.

Pour la FNPC, « une adaptation du PTZ aux zones urbaines permettrait de rendre solvables les jeunes ménages » et de lutter contre la tendance à s’éloigner des villes. Concernant la rareté foncière, la FNPC a une nouvelle fois « dénoncé la frilosité des maires à accorder des permis de construire » et les contingences administratives qui retardent le lancement d’opérations.

Selon Henri Guitelmacher, il existe « un manque de volonté politique qui est à l’origine de l’absence du lancement d’opérations d’urbanisme de grande envergure ».

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X