En direct

Logement neuf : les permis de construire en forte baisse
Les permis de construire ont creusé leur recul de mai à juillet, par rapport à la même période en 2017. - © © Flickr

Logement neuf : les permis de construire en forte baisse

S.V., avec AFP |  le 29/08/2018  |  ConjonctureLogementMinistère de la Cohésion des territoiresConjoncture immobilier Immobilier résidentiel

Le marché du logement neuf confirme son ralentissement. Les permis de construire ont fortement baissé de mai à juillet 2018, selon le ministère de la Cohésion des territoires. Le nombre de mises en chantier continue lui aussi d’être orienté à la baisse. 

Un marché du logement neuf grippé ? Les permis de construire, indicateur avancé de l'immobilier neuf, ont fortement creusé leur recul en France de mai à juillet. Les mises en chantier restent quant à elles orientées à la baisse, selon des chiffres publiés ce 29 août par le ministère de la Cohésion des territoires, confirmant l'essoufflement du marché.

Au cours de ces trois mois, les permis de construire se sont ainsi élevés à 119 900, soit un recul de 12,1% par rapport à la même période de 2017. Le nombre de mises en chantier a, lui, baissé de 4,9% à 102 700. En ce qui concerne les mises en chantier, qui témoignent du niveau effectif de la construction de logement, leur baisse conserve le rythme observé depuis plusieurs mois. Un mois plus tôt, le ministère avait annoncé un recul de 4% entre avril et juin.

Recul des permis de construire

En revanche, le recul des permis de construire, indicateur plus avancé du niveau futur du marché, marque une forte accélération: d'avril à juin, ils n'avaient baissé que de 4,3% par rapport à la même époque de 2017. En conséquence, les permis de construire s'inscrivent désormais en nette baisse (-4,5%) sur l'ensemble de l'année écoulée à fin juillet, par rapport à la même époque un an plus tôt. Les mises en chantier restent en hausse (+3,4%).

Après deux années de progression régulière, le marché français du logement neuf donne des signes d'essoufflement depuis le début 2018, alors que le gouvernement a promis de relancer l'offre grâce à son projet de loi sur le logement. Dans le détail, entre mai et juillet, les permis de construire ont accentué leur recul dans le logement individuel non groupé (-14,9%) comme dans le collectif (-14,4%).

Taux d’annulation en baisse

Dans les mises en chantier, la baisse se creuse aussi nettement dans l'individuel non groupé (-7,1%). Dans le logement collectif, elle s'accélère légèrement mais de manière moins marquée (-3,2%).

Sur le seul mois de juillet, le taux d'annulation de permis de conduire de logements individuels (10,8%) baisse par rapport à juin et s'inscrit à un niveau inférieur à sa moyenne des dix dernières années. Dans le collectif, il baisse aussi (24,4%) par rapport au mois précédent mais reste nettement supérieur à la moyenne sur dix ans.

Enfin, toujours pour juillet, le délai moyen d'ouverture de chantier s'est un peu allongé dans les logements individuels comme collectifs, à respectivement 5,3 et 11,2 mois.

Commentaires

Logement neuf : les permis de construire en forte baisse

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur