Les « avantages » du logement intermédiaire irritent les Offices publics de l’habitat
La résidence Evolution à Villefranche-sur-Saône (Rhône), signée Alila, spécialiste des logements social et intermédiaire. - © @M-L LUCA

Les « avantages » du logement intermédiaire irritent les Offices publics de l’habitat

Cyril Peter |  le 19/11/2021  |  Logement intermédiaireLogement socialLogementHLMGroupe Action Logement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement intermédiaire
Logement social
Logement
HLM
Groupe Action Logement
Inli
OPH
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Inscrits dans le projet de loi de finances 2022, les différents coups de pouce en faveur du logement intermédiaire laissent à penser que son grand cousin social n'est pas prioritaire, selon la fédération des Offices publics de l’habitat (OPH).

« Pourquoi les aides de l’État au LLI sont-elles supérieures à celles du PLUS alors que les loyers y sont deux fois supérieurs ? [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Les « avantages » du logement intermédiaire irritent les Offices publics de l’habitat

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil