En direct

Logement étudiants : la disette suscite l’investissement en résidences privés
Avancée positive du "Plan 40 000" - © © Phovoir

Logement étudiants : la disette suscite l’investissement en résidences privés

Sophie Michelin-Mazéran |  le 16/11/2016  |  ImmobilierRéglementationTechniqueBâtiment

À la rentrée 2016, le parc de logements dédiés aux étudiants ne proposait que 370 000 places, toutes catégories confondues, pour une population estimée à 1,6 million d’étudiants décohabitants.

À cette problématique du quantum, s’ajoute celle de la nature des logements proposés, marquée par l’insuffisance de l’offre universitaire et la pénurie qui sévit actuellement sur les studios et les petites surfaces de centres-villes.

Avancée positive du "Plan 40 000"
Conscient de ces difficultés qui entravent gravement l’accès à l’enseignement supérieur de nombre d’étudiants, le gouvernement a lancé en mai 2013 le « plan 40 000 » visant à accélérer le rythme des constructions de logements étudiants d’ici la fin de l’année 2017. Selon le dernier recensement effectué, rendu public en novembre 2016 :
- plus de 20 000 logements ont été livrés entre 2013 et 2015 ;
- près de 6 000 nouveaux logements étudiants seront livrés d’ici au 31 décembre 2016, soit 67 % des objectifs fixés initialement ;
- 48 % de ces nouveaux logements étudiants ont été confiés en gestion aux CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires).

Le marché des résidences étudiantes, terre promise des investisseurs ?
Toutefois, le compte n’y est toujours pas et dans ce contexte de pénurie, les résidences privées rencontrent un succès grandissant. Elles constituent, en outre, une réponse aux stratégies de diversification des investisseurs et des fonds étrangers face à l’insuffisance des produits prime en immobilier tertiaire et à la faiblesse de leur rendement. De plus en plus de foncières, mais aussi de compagnies d’assurance ainsi que des investisseurs anglo-saxons montrent ainsi une vraie marque d’intérêt pour ces actifs dont les fondamentaux ne sont plus à démontrer : sécurité du placement garantie par le bail commercial, risques cumulés d’impayés et de vacance à moins de 2 %, etc.
Lire l’intégralité de l’article CBRE sur le logement étudiants dans le numéro de novembre-décembre 2016 d’Opérations Immobilières disponible sur le Simi : http://boutique.lemoniteur.fr/operations-immobilieres-1an-papier.html

Commentaires

Logement étudiants : la disette suscite l’investissement en résidences privés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX