En direct

Logement : bien commun ?
IMB_FACADE - © © Phovoir

Logement : bien commun ?

Nathalie Levray |  le 19/03/2014  |  ImmobilierRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Droit immobilier
Immobilier
Réglementation
Valider

La dépense courante en logement s’accélère : + 4,1 % en 2012 selon le ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie, et probablement + 3,4 % en 2013.

En cause la hausse des loyers et le rebond des consommations d’énergie. Parallèlement, le pouvoir d’achat des ménages fléchit de 1,5 %. Selon une étude de l’OCDE (nov. 2013), la surcote des prix des logements s’élève à 30 %.

Un point de vue d’Alain Bechade, professeur titulaire du CNAM et directeur de l’ICH, évoque la financiarisation de l’immobilier et, notamment, les méthodes d’estimation et de projection d’évolution des loyers. L’immobilier, portant sur un actif physique, relève de la « création de richesse (économiquement fondée) » et non de la « création de valeur (financièrement arrangée) ». Ainsi une indexation déconnectée du coût de la vie viserait-elle plus l’enrichissement du détenteur d’un bien immobilier que sa protection contre l’érosion monétaire.

Une réponse aux difficultés de se loger nicherait-elle dans l’article sur l’habitat participatif de la loi Alur ? L’ébauche de cette troisième voie entre logement administré et logement privé met en avant le droit d’usage du logement. L’habitant est à la fois un occupant, jouissant sans restriction de son bien, et un coopérateur, détenteur de parts sociales de la coopérative porteuse du projet immobilier. Plutôt que de camper l’antagonisme entre bailleur et locataire, cette propriété collective s’attache à neutraliser la dimension capitalistique de la propriété immobilière. A la clé, la volonté de soustraire le logement aux effets délétères de la spéculation immobilière. Notamment - mais la loi Alur n’a été jusque là - en encadrant le prix de cession des parts sociales de la coopérative avec un indice reflétant le coût de la vie et non la valeur d’un marché. Pour préserver le pouvoir d’achat nécessaire à se (re)loger.

Bonne semaine !

Commentaires

Logement : bien commun ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur