Immobilier

Logement : avec Wizom for Life, Bouygues Construction cible les seniors

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP

Bouygues Construction a développé « Wizom for Life » pour accompagner les futurs occupants de ses logements tout au long de leur vie. Pour répondre à leurs besoins, la société propose de développer des habitats ergonomes et réversibles.

Après le lancement de son offre d’habitat connecté Wizom à l’occasion du congrès HLM en septembre dernier, Bouygues Construction dévoile « Wizom for Life ». Cette deuxième solution, présentée dans le cadre du Salon des maires d’Île-de-France ce 10 avril 2018, propose de développer « des logements qui s’adaptent au cycle de vie de leurs occupants et anticipent leur vieillissement », présente Julien Schmid, directeur des relations clients et politique du logement au sein de la société. Principaux investisseurs visés : « les promoteurs immobiliers qui souhaiteraient valoriser leurs logements, ainsi que les bailleurs sociaux qui voudraient éviter de gros travaux de maintien à domicile des personnes âgées. »

Avec cette nouvelle offre-sur-mesure, le constructeur entend produire des logements ergonomes et réversibles. Pour y arriver, « nous intégrons des chemins lumineux pour guider les personnes la nuit et une douche à l’italienne pour ceux qui ont du mal à se déplacer. Nous installons aussi des objets connectés, comme des interrupteurs déplaçables », continue Julien Schmid. En outre, Bouygues Construction promet d’assurer la sécurité de ses occupants, « grâce à des caméras de surveillance, des revêtements antidérapants et des capteurs d’ouverture de fenêtres ».

 

Développer le lien intergénérationnel

 

Pour permettre la réversibilité des logements, « Wizom for Life » propose également d’installer des renforts au niveau des murs, des cloisons facilement démontables et des précablages pour une future installation de volets roulants. L’offre entend aussi développer le lien intergénérationnel. Dans ce cadre, Bouygues Construction a noué plusieurs partenariats : avec Pharmagest (qui propose un détecteur de chute), Veille à domicile (passage régulier d’un facteur pour s’assurer de la santé de la personne), Unicité (qui gère l’animation au sein des résidences en faisant venir des jeunes en volontariat international) et Hakisa (qui anime des communautés de résidents).

« Wizom for Life »  devrait à terme « atteindre 10% des 10 000 logements conçus chaque année », anticipe Stéphane Slama-Royer, directeur général de Bouygues Bâtiment Île-de-France. Déjà, Bouygues a pu expérimenter son offre sur plusieurs sites, dont une résidence à Sanguinet (Landes) de 44 logements. « Nous avons rajouté des renforts dans les murs et des cloisons amovibles, et avons adapté les portes et les couloirs pour y accueillir de potentielles personnes en fauteuil roulant », amorce Sophie Piechaud, chef de projet chez Bouygues Construction.

Et le prix ? L’offre de base (renforcement des cloisons, ajout d’objets connectés, précarrelage pour une future installation de volets roulants) devrait se situer « autour de 1 500 euros de travaux et d’équipements », comme l’annonce Stéphane Slama-Royer.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X