Paysage

Littoral insolite pour phare champenois

Le jardin du phare de Verzenay, en Champagne, « coup » publicitaire d’un viticulteur du début du siècle dernier, s’est aujourd’hui transformé en musée de la vigne, tout en gardant sa cocasserie originelle. 

En 1909, Joseph Goulet, un viticulteur champenois, fait construire un phare sur une butte qui domine ses vignes. Le but est d’attirer des visiteurs vers sa plage équipée d’une guinguette, d’un restaurant et d’un théâtre de verdure. 

Cent ans plus tard, Arnaud Bertin fut missionné pour redonner envie aux visiteurs de découvrir le site. Recréant un littoral, il intègre des plantations de bord de mer taillées en vague, il installe transats et mobilier en bitte d’amarrage, des statues en forme de poisson. Quant aux allusions aux produits des vignes, elles se lisent dans le végétal comme dans les bulles d’ifs, de béton phosphorescent ou de fer, mais aussi dans le cheminement en éclats de bouteilles, destiné aux personnes à mobilité réduite. 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X