En direct

Littoral : « Autoriser une construction pour la démolir trente ans plus tard peut paraître paradoxal », Johanna Leplanois, avocate associée, cabinet DLGA
« L’érosion côtière est désormais considérée comme un risque différencié avec une réglementation propre », explique l’avocate. - © JULIEN FALSIMAGNE / LE MONITEUR
Interview

Littoral : « Autoriser une construction pour la démolir trente ans plus tard peut paraître paradoxal », Johanna Leplanois, avocate associée, cabinet DLGA

Propos recueillis par Sandrine Pheulpin |  le 26/11/2021  |  LittoralErosion côtièreLoi Climat et RésilienceFrance Démolition

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Littoral
Droit de l'environnement
Erosion côtière
Loi Climat et Résilience
France
Démolition
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

L'avocate en droit de l'environnement et de l'urbanisme livre son analyse des dispositions de la loi Climat et résilience du 22 août 2021 relatives à la gestion du recul du trait de côte.

 


Quelles sont les principales mesures adoptées pour lutter contre l'érosion côtière ?

La loi crée un droit de préemption [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil