En direct

Linky ne prête qu'aux riches
Mathieu Dejeu, journaliste - © BRUNO LEVY/LE MONITEUR

Chronique

Linky ne prête qu'aux riches

Par Mathieu Dejeu, journaliste |  le 31/08/2018  |  EnedisLinky

Coup de griffe -

Dans les villages, le compteur Linky a mauvaise réputation, au point de devenir une vedette des palais de justice. Pas une semaine sans une affaire.

Le 20 août, c'est Berre-l'Etang qui s'y colle. Cette commune des Bouches-du-Rhône se retrouve devant le tribunal administratif de Marseille.

Son conseil municipal est accusé d'avoir délibéré contre l'installation de la nouvelle starlette des tableaux électriques. Les élus estiment en effet que la dernière lubie d'Enedis ne sert à rien, si ce n'est peut-être à refiler quelques migraines de plus aux électrosensibles.

Faute de connaissances solides, le journaliste ne se risquera pas à causer santé. Quant à l'utilité du bouzin, force est de donner raison aux représentants de la population berroise, tout du moins pour quelques années. Aujourd'hui, seuls les propriétaires de panneaux photovoltaïques bénéficient pleinement de l'opération. Pas besoin d'acheter un deuxième compteur pour mesurer la production solaire, Linky le fait gratos. Pour les autres, l'avantage se résume aux courbes de consommation à mater sur le Net. Et personne n'a envie de casquer les 5,7 milliards d'euros nécessaires à son déploiement.

A plus long terme, l'appareil deviendra utile, mais tout le monde n'en profitera pas. En effet, le boîtier flashy ouvre la porte à une tarification dynamique de l'électricité. Les fournisseurs pourront changer le coût de l'électron au gré de l'offre et de la demande. En théorie, cette méthode devrait lisser les pics de consommation et limiter le recours aux énergies fossiles. Néanmoins, pour en tirer parti, il faudra posséder des équipements énergivores et la domotique nécessaire pour les démarrer au moment opportun. Les autres, souvent plus démunis, continueront de tirer de l'énergie pendant la pointe. Et si cette nouveauté technique s'accompagne d'une dérégulation des prix, leur facture explosera. Oui, vraiment, qui a envie de casquer 5,7 milliards d'euros pour ça ?

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur