En direct

Linky : l’Ademe réclame davantage de transparence
- © © DR

Linky : l’Ademe réclame davantage de transparence

A.F. |  le 01/10/2018  |  EnergieLinky

Si l’Agence de l’environnement soutient le déploiement de Linky, elle appelle les gestionnaires de réseaux, les collectivités locales et l’Etat à faire preuve de plus de pédagogie pour que les consommateurs puissent pleinement profiter des bénéfices du compteur communicant.

Historique des consommations mois par mois, gestion optimisée du réseau, intégration des EnR facilitée… Dans un avis publié le 28 septembre, l’Ademe rappelle que le compteur Linky présente de « réels bénéfices » pour les consommateurs, les bailleurs sociaux, les copropriétés et les collectivités locales. Ces nouveaux compteurs communicants dont le déploiement se heurte à une vive opposition (ndlr : 13,7 millions installés source Enedis) contribuent à améliorer la facturation de la consommation d’électricité réelle des ménages.

En accédant à une information plus précise sur le niveau de consommation, à un pas mensuel ou horaire, de leur chauffage, appareils électroménagers ou ballon d’eau chaude, les consommateurs peuvent « potentiellement » agir pour réduire leur consommation d’énergie. Un espace en ligne personnel et gratuit, proposé par les gestionnaires de réseaux (Enedis) permet d’accéder à l’ensemble de ces informations. Au-delà du suivi de sa consommation, le particulier peut définir un objectif mensuel de consommation et recevoir des alertes en cas de dépassement. Il peut aussi se comparer avec des foyers équivalents, vérifier la bonne puissance souscrite et télécharger ses données sous forme de tableur Excel.

Affichage peu lisible


Au-delà de l’espace en ligne, les consommateurs peuvent suivre en temps réel la puissance instantanée directement sur l’écran du compteur communicant. Or, l’Ademe constate que dans environ 1 cas sur deux, le compteur se situe en dehors du logement (garage, limtie de propriété…). Dans cette situation, « le positionnement du compteur et la taille de l’écran de son écran ne rendent pas aisé de consulter fréquemment la puissance instantanée », critique l’Agence de l’environnement.


Concernant l’afficheur dit « déporté », qui rend possible de visualiser à l’intérieur du logement les niveaux d’appel de puissance, les experts de l’Ademe constatent que cet équipement n’est pas mis à disposition par les gestionnaires de réseau. A partir de janvier 2019, il est prévu que ce boitier soit distribué gratuitement aux ménages en situation de précarité énergétique. Mais l'UFC Que-choisir craint que son déploiement soit à nouveau décalé, le calendrier ayant été reporté d'un an, « voire purement et simplement enterré en catimini ». L’association constate que « l’arrêté indispensable pour couvrir les coûts des fournisseurs distribuant l’afficheur déporté n’a toujours pas été publié par le ministère, et à ce jour nous n’avons aucun calendrier ».

L'Ademe pointe du doigt plusieurs limites du dispositif : information brute et illisible pour un consommateur lambda, désintéressement progressif de cette fonction…

Smiley

D’après une expérimentation réalisée auprès de 2000 ménages, l’utilisation d’afficheurs de ce type pourrait engendrer des taux d’économie d’énergie allant jusqu’à environ 8% en moyenne, et même 10% pour les gros consommateurs. Mais le service apporté par les compteurs communicants n’est pas le seul facteur permettant de réaliser des économies d’énergie.

Des actions de mobilisation, à l’image de la campagne « Défi Famille à Energie Positive » ont prouvé leur efficacité, souligne l’Ademe. Reste que les compteurs communicants contribuent à éduquer les consommateurs sur les questions énergétique (comportement de consommation) et les inciter à s’équiper en équipement plus performant.


L’Ademe invite les gestionnaires de réseau, les collectivités et l’Etat à améliorer les dispositifs d’information et d’accompagnement afin que les ménages puissent mieux comprendre leur consommation, réaliser des économies d’énergie et recevoir des conseils personnalisés. L’agence de l’environnement préconise de développer des plateformes adaptées aux besoins des ménages : chiffre clés, couleurs voire "smiley", fonctionnalités plus avancées avec des graphes… « La personnalisation de ces dispositifs semble donc être la clé de leur succès pour toucher le plus grand nombre », soutient l’Ademe.

Commentaires

Linky : l’Ademe réclame davantage de transparence

Votre e-mail ne sera pas publié

AAM

03/10/2018 17h:49

Tout à fait d’accord. Mais pour rester dans l’air du temps, que répondre aux particuliers qui s’inquiètent des « ondes » émises? Existe-t-il un document « officiel «  à diffuser pour calmer leurs «inquiétudes » ? Merci d’une réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié

Pierre

05/10/2018 11h:57

La technique c'est bien. Mais ne pas oublier l'essentiel : l'Homme ! Que dire des craintes à long terme de cette accumulation d'ondes électromagnétiques (conducteurs domestiques non protégés) Que dire aussi de cette récolte de données personnelles par ENEDIS (nouvel opérateur de Big Data selon ses propres dires) ? Beaucoup de citoyens n'ont pas envie d'être espionnés dans leur domicile. Et pour ce qui est des économies de consommation électrique, rien n'est moins sûr : déjà beaucoup de retours négatifs ! Les Français ne sont pas stupides : s'il y a beaucoup d'oppositions, il y a des raisons. le consommateur DEVRAIT avoir le droit de choisir !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

Les constructeurs et le risque du sol

Les constructeurs et le risque du sol

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur