En direct

Lingenheld se diversifie dans le noir

Laurent miguet |  le 02/03/2001  |  EntreprisesCollectivités localesBas-RhinMoselleFrance entière

Pour asseoir son indépendance vis-à-vis des grands groupes de travaux publics

Deux postes d'enrobages, réalisés en 2000 et 2001 à Sélestat et Strasbourg (Bas-Rhin) pour un total de 4,5 millions d'euros (30 millions de francs), aideront l'entreprise alsacienne et lorraine Lingenheld à trouver les moyens de son indépendance : « Les PME doivent pouvoir proposer aux maîtres d'ouvrage routiers un produit complet, intégrant le terrassement, les réseaux, le génie civil et les couches de roulement, sans dépendre de la sous-traitance », justifie Georges Lingenheld. Cette conviction conduit le P-DG de la PME de Dabo (Moselle) à planifier la construction d'un troisième poste à Metz dans les cinq ans à venir, pour étendre sa nouvelle spécialité à la totalité du territoire qu'il couvre. Avant d'entrer dans le monde du noir, l'entrepreneur a frappé à la porte des majors du secteur : « Ils ont refusé de nous laisser entrer dans le capital de leurs postes », témoigne Georges Lingenheld.

« Est Enrobés » : trois PME pour un poste

Malgré la surcapacité dont souffre l'Alsace au creux des cycles conjoncturels dans le domaine de la production d'enrobés, le besoin d'une maîtrise complète de la construction routière s'est révélé le plus fort.

A Sélestat, ce raisonnement a fédéré trois PME, propriétaires d'un tiers de la SARL Est Enrobés, chargée de l'exploitation du poste : Vogel, principal acteur des travaux publics dans l'Alsace centrale, en assure la gestion administrative. Le troisième actionnaire trouve l'occasion de sécuriser un débouché pour les sablières qu'il exploite à Sélestat : Leonhart, entreprise familiale basée dans le pays de Bade, a également fourni au groupement l'opportunité foncière.

Les deux entreprises de travaux publics envisagent de subvenir à leurs propres besoins pour les deux tiers de la production estimée à 65 000 tonnes/an, et de vendre le reste à l'extérieur.

Cette première expérience a encouragé Lingenheld à franchir seul la seconde étape : le second poste entrera en service à l'ouest de Strasbourg avant la fin de l'année, à proximité du centre de valorisation des déchets exploité par Lingenheld Environnement, filiale de la SA. L'entreprise régionale se prépare à offrir un nouveau service à une clientèle locale : « Les clients qui nous confient des matériaux à recycler pourront repartir avec des enrobés et éviter ainsi toute rupture de charge », explique Georges Lingenheld.

Chiffres clés

Chiffre d'affaires : 33,5 millions d'euros (220 millions de francs) dont 6 (40 millions de francs) pour Lingenheld Environnement.

Effectif : 180 salariés (dont 40 pour Lingenheld Environnement).

Commentaires

Lingenheld se diversifie dans le noir

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur