En direct

Lina Bo Bardi icône des designers brésiliens

le 11/02/2015  |  ArchitectureInternational

Le travail de l'architecte Lina Bo Bardi est plus que jamais source d'inspiration pour la jeune génération de designers brésiliens, alors même que l'on a célébré en 2014 le centenaire de sa naissance et que le MAXXI de Rome accueille, jusqu'au 15 mars, l'exposition « Lina Bo Bardi in Italia ».

São Paulo a célébré, en 2014, le centenaire de la naissance de l'architecte italo-brésilienne Lina Bo Bardi (1914-1992) et cette reconnaissance institutionnelle, tardive certes, allait de pair avec une exposition rétrospective de ses premières créations de meubles dans sa propre maison, l'iconique Casa de Vidro. L'occasion de voir l'original de la Bowl Chair qu'Arper a éditée en série limitée l'an dernier et de mesurer combien cette femme libre, qui a su orchestrer de façon passionnée et singulière le dialogue entre le mouvement moderne et l'artisanat vernaculaire, a fait découvrir le design brésilien aux Brésiliens. Ce que démontrait par ailleurs une autre très belle exposition, au Museu de Casa Brasileira, dédiée à son travail de commissaire et scénographe : « Maneiras de expor : Arquitetura Expositiva de Lina Bo Bardi » (« Façons de montrer : l'architecture des expositions de Lina Bo Bardi »). Architecte designer et scénographe donc, mais également critique, Lina Bo Bardi a peu construit - une quinzaine de réalisations au total, dont trois majeures situées à São Paulo, la Casa de Vidro (1951), le MASP, musée d'art de São Paulo (1957-1968) et le SESC Pompeia (1977-1986), reconversion d'une ancienne fabrique en centre culturel. Mais son apport, bien qu'encore sous-estimé, est considérable. Sans doute peut-on avancer que malgré son talent et sa personnalité bien trempée, elle a pâti du fait d'être, primo, une femme (on ne peut pas éviter ici le rapprochement avec Charlotte Perriand), secundo, une étrangère - bien qu'elle ait pris la nationalité brésilienne en 1953 - et, tertio, une communiste. Lors d'une des conférences de la seconde édition du salon MADE (mercado.design.arte), organisé à São Paulo par [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Lina Bo Bardi icône des designers brésiliens

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX