En direct

LIMOGES Le chantier du contournement sud inauguré par le pont du Clos-Moreau

jean-pierre reillac |  le 28/07/2000  |  Haute-VienneCollectivités localesConcoursTravailEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Vienne
Collectivités locales
Concours
Travail
Europe
Dordogne
Architecture
Valider

Jean Muller construira les cinq ouvrages d'art

Avec la construction d'un nouveau pont sur la Vienne, Limoges lance le chantier de son contournement sud. Cette voie de 3,9 km, dont 2,8 km à construire, comporte cinq ouvrages d'art, dont le pont au Clos-Moreau, au débouché de la route d'Aixe-sur-Vienne et de Périgueux. Ce dernier, long de 175 m, dont 100 m au-dessus de la rivière, et large de 23 m, à deux fois deux voies avec accotements pour les piétons et les vélos, se chiffre à 45,5 millions de francs dans un programme de 139,5 millions.

Le jury du concours d'architecture et d'ingénierie, qui avait au final le choix entre cinq projets, a été séduit, presque à l'unanimité, par le celui du groupement Jean Muller International, Virlogeux, Scetauroute et Lavigne-Montois : un pont en béton à arc formant béquille, qui offre une silhouette légère. Sa ligne moderne n'est pas en rupture avec les trois autres ponts enjambant la Vienne, dont le plus ancien figurait sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Une facture globale de 189,5 millions

Des giratoires importants sont prévus à quatre intersections de la route, ainsi qu'un pont supérieur route de Condat, et un autre, rue de Solignac. Un pont-rail (17 millions) sous maîtrise d'ouvrage SNCF permettra de passer sous la voie ferrée Paris-Toulouse. Ce chantier s'annonce assez complexe dans la mesure où le nouveau passage va obliger à démolir partiellement un petit pont-rail déjà en place. Un deuxième pont doit être construit en parallèle, soit un coût supplémentaire de 50 millions, ce qui porte la facture globale à 189,5 millions. Pour l'instant, ce dossier « échangeur 36 » n'est pas ficelé, et les discussions se poursuivent entre l'Etat et le conseil général pour déterminer qui sera le maître d'ouvrage.

L'objectif est de démarrer les travaux du pont au Clos-Moreau au second semestre 2001, pour une mise en service en 2003, et d'achever l'ensemble de la route à deux fois deux voies fin 2005.

Contacts : pour la route et le pont, les services techniques de la ville, tél. : 05.55.45.62.25 ; pour le pont-rail, la SNCF, tél. : 05.55.11.15.41.

PHOTO : Le futur pont du Clos-Moreau, sous maîtrise d'ouvrage de la ville, devrait être ouvert en 2003.

"Le BTP doit revenir à la raison" POINT DE VUE Alain Rodet, maire de Limoges, lors du dernier conseil municipal.

« Les appels d'offres sont de plus en plus infructueux, le taux de dépassement des enveloppes est bien souvent à deux chiffres, et les montants peuvent devenir extravagants. Lors de la période difficile, les collectivités locales et l'Etat ont su mobiliser leurs efforts afin de tenter d'inverser la spirale du déclin. Les responsables de certaines entreprises ont la mémoire courte. L'actuelle stratégie consistant à retarder des projets, histoire d'assurer du travail pour l'avenir, est mauvaise. Plus une ville est aménagée, plus elle sécrète de dynamisme. Ce qui ne se fait pas aujourd'hui est un frein pour d'autres opérations demain. Nous avons de gros chantiers de rénovation de l'habitat. Les entreprises du BTP doivent revenir à la raison. »

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil