En direct

Lillenium, le (gros) centre commercial qui a convaincu l’Anru et la Caisse des dépôts d’investir
Perspective du projet Lillenium conçu par l'architecte Rudy Ricciotti. - © © Agence Ricciotti

Lillenium, le (gros) centre commercial qui a convaincu l’Anru et la Caisse des dépôts d’investir

Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 13/12/2017  |  ArchitectureAménagementUrbanismeTechniqueBâtiment

Le montage financier est pour le moins atypique. Lillenium, projet réunissant un centre commercial, un hôtel, des bureaux et des espaces culturels, sur 60 000 m2 à Lille-Sud, en quartier «politique de la ville», compte, en effet, dans ses co-investisseurs la Caisse des dépôts et consignation (CDC) et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) via son nouveau fonds de co-investissement. C’est d’ailleurs pour la pose de cette première pierre de Lillenium, mercredi 13 décembre 2017, que le nouveau président de l’Anru, Olivier Klein, a fait sa première apparition officielle.

«C’est miraculeux, ces organismes d’état sont venus ici pour investir. L’argent public peut aussi servir à ça», s’est exclamé Rudy Ricciotti, l’architecte du projet atypique qui a mis plus de 15 ans à voir le jour malgré le soutien sans faille des élus locaux.

 

Un des plus gros chantiers au nord de Paris

 

Ce qui va être un des plus gros chantiers au Nord de Paris, est ainsi financé à hauteur de 51% par Vicity, promoteur ayant lancé le projet au départ, 9% par Foncière de l’Erable, 20% par l’Anru via son nouveau fonds de co-investissement et 20% par la CDC.

 

Douze millions investis par la Caisse des dépôts

 

«Nous investissons ici 12 millions d’euros, ce qui représente pour nous la plus grosse opération d’investissement en fonds propre à ce jour. C’est un investissement de long terme qui doit assurer la rentabilité du Livret A tout en développant ce quartier. Ce projet rentre dans notre politique de soutien au développement des centres des villes moyennes lancé il y a deux ans», souligne Marc Abadie, directeur du réseau et des territoires de la Caisse des dépôts. Ce dernier estime que Lille-Sud peut être considéré comme une des 100 villes françaises moyennes dont le centre-ville est en déshérence. Il ajoute: «Il ne s’agit pas ici de reproduire ici le schéma classique des centres commerciaux de périphérie. Nous voulons agir ici avec le monde de la distribution qui veut se tourner vers une nouvelle forme de commerces».

Rudy Ricciotti confirme: «C’est un village de commerçants que nous allons construire ici, pas un supermarché. Je déteste les supermarchés, c’est abominable».

Le nouveau président de l’Anru, Olivier Klein (au micro) a fait sa première apparition officielle pour la pose de la première pierre de Lillenium.
Le nouveau président de l’Anru, Olivier Klein (au micro) a fait sa première apparition officielle pour la pose de la première pierre de Lillenium.

 

Douze millions investis par l’Anru

 

Le nouveau président de l’Anru, Olivier Klein ajoute: «L’activité économique a souvent été oubliée ou trop peu prise en compte dans les programmes de rénovation urbaine. Le partenariat financier de l’Anru via un co-investissement, nouveau métier pour l’Anru, est ici exemplaire de l’action publique pour les quartiers populaires et il en appelle d’autres de ce type». Pour Olivier Klein, ce projet permettra aux habitants de Lille-Sud de bénéficier de commerces mais aussi de faire venir sur ce quartier les habitants de la métropole.

Une chose est certaine, Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille (Mel) et chargé de clôturer les discours est ravi de ce projet moteur pour la métropole, mais «dans lequel la Mel a investi zéro euro».

 

Lillenium, c’est quoi ?

Le projet: un centre commercial abritant un hypermarché, trois niveaux de parking en sous-sol et des boutiques; un hôtel de 141 chambres, soit 56 28O m2 de commerces et loisirs et un bâtiment de bureaux sur 4 24O m2.

Le calendrier: 27 mois de travaux pour une inauguration prévue en novembre 2O19.

Les travaux: conçu par l’architecte Rudy Ricciotti le projet sera construit par la filiale de Vinci Construction France - Sogea Caroni - et Eiffage Énergie et Eiffage Thermie. Lillenium vise une certification Breeam mention «Very good».

 

Commentaires

Lillenium, le (gros) centre commercial qui a convaincu l’Anru et la Caisse des dépôts d’investir

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX