En direct

Lille: risque sismique accru pour le Grand Stade
Le futur Grand Stade de Lille Metropole - © © Eiffage

Lille: risque sismique accru pour le Grand Stade

Maxime Bitter, bureau de Lille du Moniteur |  le 16/08/2011  |  LilleEuropeNord

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Lille
Europe
Nord
Valider

Une polémique enfle à Lille sur l’exposition du Grand Stade au risque sismique.

La nouvelle législation sismique applicable depuis le 1er mai détermine les conséquences du passage pour l’agglomération de Lille du risque « nul » à « faible ». Le constructeur et futur exploitant Elisa (groupe Eiffage) lance une étude pour en mesurer les conséquences sur son équipement de 50.000 places qui doit être inauguré l’été prochain. Si aucune obligation ne s’impose -  le permis de construire a été attribué bien avant la publication de cette loi - Bertrand d’Hérouville, président de la société concessionnaire Elisa, préfère prévenir que guérir : « Le risque est annoncé comme faible, mais il est bien réel, affirme-t-il. Et je préfère en informer la personne publique ». Les résultats de l’étude, attendus en octobre, permettront de savoir quels sont les travaux de renforcement, leurs coûts et les délais de réalisation découlant de cette règlementation.

Reste à savoir qui paiera l’addition. Lille métropole, dont les élus sont surpris par le lancement de cette étude, estime que c’est au constructeur, qui finance le stade dans le cadre d’un contrat de partenariat, de prendre en charge ce risque. Le vice-président de la communauté urbaine, Michel-François Delannoy, est clair : « A ce stade, nous ne demandons aucune modification de l’ouvrage et c’est à Elisa, comme maître d’ouvrage du stade dans le cadre du PPP, de s’assurer que les règles de l’art sont respectées au moment de la conception et de la construction ».

Elisa n’a pas la même lecture du contrat : « Lors des négociations avec Lille métropole, la loi sur les risques sismiques était en préparation, rappelle Bertrand d’Hérouville. Nous ne connaissions pas, à l’époque, les valeurs des différents coefficients à prendre en compte. Donc, d’un commun accord, il a été décidé que Lille métropole porte le risque de changement de législation en matière sismique ».

En attendant, sur le chantier, les travaux continuent avec la préparation du levage de la structure de toiture, un complexe de 7800 tonnes de métal. Les tests du début de l’été ont permis de corriger quelques axes et Eiffel pourra remettre en tension les deux poutres métalliques précontraintes de 200 mètres de long dans la foulée.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil