En direct

Evénement

Lille/Bis BTP Demande tendue

PATRICE DROUIN, DOMINIQUE LE ROUX, VIRGINIE BESSON |  le 09/05/1997  |  EntreprisesMaîtrise d'ouvrageNord

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Maîtrise d'ouvrage
Nord
Valider

« L'été, plus de 1 200 intérimaires en moyenne sont en activité sur les chantiers de la métropole lilloise » assure Yves Marlard, responsable de l'agence Bis de Lille spécialisée dans le BTP, « réactivée » en 1995, après une mise en sommeil à partir de 1993. Après une année 1996 difficile, sa clientèle se développe, les entreprises préférant recourir à l'intérim plutôt que de recruter alors que tant d'incertitudes pèsent sur l'activité des prochains mois. Tous les types d'entreprise y font appel, de l'artisan aux filiales régionales des grands groupes. Sauf les entreprises de travaux publics, très affectées par la sous-activité. C'est le gros oeuvre qui est aujourd'hui le plus demandeur de main d'oeuvre, ce qui traduit une légère reprise. Les entreprises recherchent des maçons, des briqueteurs, des coffreurs, des bancheurs, des grutiers.

Pour l'instant, l'agence Bis trouve sans difficulté les personnels ad hoc. Nombre de professionnels qualifiés ont, en effet, été licenciés en 1995 et 1996, après la fin des grands chantiers de la métropole et tous ne sont pas encore « revenus » sur le marché de l'emploi. Si bien que la situation pourrait se tendre à l'approche de l'été si le nombre de chantiers augmente encore. « L'hiver, nous comptons environ 80 intérimaires délégués par jour, mais ce chiffre monte à 250 en été » explique Yves Marlard qui remarque : « Déjà, certains grands du secteur fonctionnent avec près de 60 % de personnel intérimaire, ce qui semble un maximum ». Du côté du second oeuvre, la reprise ne se fait pas encore sentir et les besoins sont limités. Yves Marlard se montre relativement optimiste pour 1997, tout en soulignant que la rentabilité de l'intérim BTP demeure moindre que dans l'industrie ou le tertiaire, à cause notamment de la longueur des délais de règlement.

PHOTO : Yves Marlard

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur