En direct

Lille 3 envisage une rénovation de grande ampleur

le 07/02/1997  |  NordFrance entièreCollectivités localesRénovationTravaux publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
France entière
Collectivités locales
Rénovation
Travaux publics
Valider

-L'enveloppe globale des travaux porte sur 110 millions de francs. -Un schéma directeur pourrait planifier la rénovation sur plusieurs années.

Alors que la grève des cours, entamée il y a deux semaines, des enseignants et étudiants de l'UFR d'anglais de Lille 3 a mis en évidence l'état de vétusté du campus de Villeneuve-d'Ascq, les responsables de l'université se donnent les moyens de plaider plus efficacement leur cause auprès des autorités de tutelle pour une rénovation de grande ampleur.

Ils ont des arguments : Lille 3 a hérité du bâtiment B précédemment occupé par la faculté de droit qui a emménagé à la rentrée dans la toute nouvelle faculté de Moulins dans Lille. Or, ce bâtiment, organisé en amphithéâtres de grande dimension, n'étant pas du tout adapté au fonctionnement d'une faculté de sciences humaines, une restructuration est indispensable.

Par ailleurs l'état de vétusté de l'ensemble des bâtiments du campus pose des problèmes de sécurité, déjà relevés lors de la visite d'une commission de sécurité en octobre 1994. Un schéma de financement a déjà été convenu avec le ministère, en juin dernier, pour lancer des travaux de mise en conformité avec les normes de sécurité et de réaménagement des locaux. L'enveloppe globale porte sur 110 millions de francs, ce qui est en deçà des estimations faites par les services techniques de l'université. Ces fonds qui vont être débloqués sur trois ans vont permettre de lancer une première tranche de travaux dès le printemps.

Rénover le campus sur plusieurs années

Mais, pour clarifier le débat avec ses autorités de tutelle et au-delà des « replâtrages périodiques » et pour évaluer plus précisément les travaux à effectuer en fonction d'un projet global, Lille 3 a confié, en décembre dernier, une mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage à la Scet (Société centrale pour l'équipement du territoire), et vient de demander au cabinet Nicol et Thélot de travailler à un avant-projet sommaire, sur le bâtiment B dans un premier temps.

« Nous voulons réaliser un schéma directeur planifiant la rénovation du campus sur plusieurs années », déclare Jacques Eloy, vice-président aux espaces universitaires. L'enjeu est de définir un projet cohérent et argumenté, chiffré avec précision, et de négocier les financements avec les autorités de tutelle.

Ce projet reprendra, par ailleurs, les recommandations issues de l'étude réalisée par Michel Cantal-Dupart, avec l'appui de l'agence d'urbanisme, sur les espaces publics et l'accès au campus. La décision d'engager les travaux préconisés sur les voiries et les parkings dépend de la communauté urbaine de Lille qui va voter sous peu son programme pluriannuel d'investissement.

Paralysée pendant de nombreuses années par la difficile cohabitation de deux universités, la gestion du campus devrait entrer dans une nouvelle dynamique.

PHOTO :

Une restructuration devenue indispensable pour l'ancienne faculté de droit devenue faculté des sciences humaines

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur