En direct

Lignes ferroviaires: des travaux à prévoir pour désenclaver Limoges
Michel Delebarre vient de présenter son rapport pour désenclaver Limoges. - © © Frédéric Bisson

Lignes ferroviaires: des travaux à prévoir pour désenclaver Limoges

Orianne Dupont (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 28/07/2017  |  BâtimentHaute-VienneEtatTransports mécaniquesAménagements extérieurs

Michel Delebarre, sénateur du Nord, en mission auprès du gouvernement pour trouver des pistes de réflexion au désenclavement de Limoges, a présenté son rapport jeudi 27 juillet à Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports. Il avait été sollicité par le précédent gouvernement à l’issue de l’annulation par le Conseil d’Etat, le 15 avril 2016, de la déclaration d’utilité publique du projet de barreau à grande vitesse Poitiers-Limoges.

Le sénateur préconise dans son rapport la modernisation de la ligne existante Poitiers-Limoges afin d’y faire circuler des TER, ainsi que des TGV de la ligne Paris-Bordeaux. Une solution qui doit se déployer en parallèle de la pérennisation de l’axe historique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt). Ligne pour laquelle, l’Etat et SNCF Réseau avaient déjà programmé 1,5 milliard d’euros d’investissement. Une analyse en accord avec la vision de la Fédération nationale des associations des usagers des transports (Fnaut) Nouvelle-Aquitaine qui était contre la LGV Poitiers-Limoges. «La volonté politique est là, estime Christian Broucaret, son président, reste le nerf de la guerre: l’argent.» La Fnaut va travailler dès septembre sur le Schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire (Sraddet) qui doit être remis à la fin 2018. Christian Broucaret estime qu’une écotaxe régionale sera nécessaire pour assurer la modernisation de ces lignes, ainsi qu’une participation de la métropole qui «bénéficie de la richesse créée par les gens qui viennent travailler» dans l’agglomération bordelaise.

Les préconisations de Michel Delebarre vont faire l’objet d’un examen approfondi par le gouvernement et les services de l’Etat, en lien avec les élus du territoire.

Dans un communiqué, la ministre annonce l’organisation en septembre des Assises de la mobilité afin d’identifier les attentes et besoins prioritaires des Français. Elles prépareront une Loi d’orientation des mobilités qui sera présentée au premier semestre 2018.

Commentaires

Lignes ferroviaires: des travaux à prévoir pour désenclaver Limoges

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur