En direct

Ligne Perpignan-Figueras: TP Ferro choisi comme concessionnaire

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 26/12/2003  |  France TransportsEuropePyrénées-OrientalesParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Aménagement
Transports
Europe
Pyrénées-Orientales
Paris
Architecture
Valider

La concession de la nouvelle ligne TGV entre Figueras (nord-est de l'Espagne) et Perpignan (sud de la France) a été confiée au groupement TP Ferro, formé principalement par le français UTE Eiffage et les espagnols ACS et Dragados, "en plein accord" avec Madrid. Le ministère français des Transports a annoncé ce choix vendredi 26 décembre. La signature du contrat de concession devrait intervenir dans les prochaines semaines, de façon à permettre l'engagement des travaux dès le premier trimestre 2004 pour une mise en service début 2009.
"Cette décision marque l'aboutissement des négociations engagées en novembre avec les deux candidats pressentis retenus dans le cadre de la procédure d'appel d'offres lancé en avril 2003", précise le ministère.
Le second candidat était Ferromed, autre consortium hispano-français, composé entre autres de Réseau ferré de France et de l'Espagnol GIF.
"Le choix de la concession pour la conception, le financement, la réalisation et l'exploitation de la ligne découle de l'accord franco-espagnol d'octobre 1995", rappelle le ministère. Fin avril, le gouvernement espagnol avait autorisé, de façon conjointe avec Paris, le lancement d'un nouvel appel d'offres pour la construction de la ligne Figueras-Perpignan après la rupture des négociations entre la CIG et le consortium Euroferro, composé de Bouygues et Dragados, retenu dans un premier temps.
La ligne Figueras-Perpignan, longue de 45 km dont 8 km en tunnel sous les Pyrénées, sera reliée à la ligne TGV Madrid-Barcelone, dont l'ouverture est prévue en 2005. Un premier tronçon Madrid-Lerida a été mis en service le 11 octobre, avec un retard d'un an en raison d'une série de défaillances dans les systèmes de signalisation et des affaissements de terrain. Cette ligne est "l'un des projets prioritaires du réseau ferroviaire transeuropéen", relève enfin le ministère des Transports.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil