En direct

LGV Tours-Bordeaux : les Pyrénées-Atlantiques menacent de suspendre les paiements

le 23/12/2011  |  LGVHaute-GaronneFrance entièreEuropeHaute-Vienne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
LGV
Haute-Garonne
France entière
Europe
Haute-Vienne
Pyrénées-Atlantiques
Vienne
Gironde
Valider

Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques a menacé vendredi 23 décembre de "suspendre les paiements pour le financement départemental pour le LGV Tours-Bordeaux", si l'extension de la ligne à grande vitesse entre Bordeaux et l'Espagne n'était pas confirmée.

Cette menace, s'ajoutant à celle brandie la veille par le Conseil régional de Midi-Pyrénées si la prolongation ultérieure de la ligne vers Toulouse était remise en cause, survient après l'annonce de la ministre de l'Ecologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, de demander une évaluation de la pertinence socio-économique des prochaines lignes à grande vitesse.

Cette annonce avait suscité l'inquiétude parmi les collectivités du Sud-Ouest qui ont accepté de participer au financement de Tours-Bordeaux, ce maillon devant ensuite être prolongé de trois branches distinctes vers Limoges à partir de Poitiers, et au sud de Bordeaux vers l'Espagne via le Pays basque d'une part et vers Toulouse d'autre part.

"Si le projet de LGV Tours-Bordeaux est bien confirmé, la réalisation effective de la liaison Bordeaux-Espagne semble elle directement menacée par cette annonce ministérielle", a écrit le président PS du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, Georges Labazée, dans un courrier adressé au Premier ministre François Fillon.

Il rappelle que son département contribue au financement du tronçon Tours-Bordeaux "pour un montant de 79 M EUR" et qu'il "attend des confirmations claires de l'Etat".

Jeudi 22 décembre, l'ensemble des présidents des CCI d'Aquitaine ont dénoncé dans un communiqué "le tricotage politique suite aux atermoiements de la ministre de l'Ecologie et des Transports", soulignant "un projet vital pour notre région". "L'axe Bordeaux/Espagne est une priorité absolue pour notre désenclavement. Remettre en question l'ensemble de la ligne LGV est irresponsable", a jugé la CCI d'Aquitaine.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur