Transport et infrastructures

LGV Rhin-Rhône: en moyenne 6 100 emplois chaque année depuis juin 2006

Plus de 6 000 emplois générés en moyenne par an et plus de 12 millions d’heures travaillées pendant les cinq années de travaux ! Des chiffres impressionnants qui ressortent du bilan de Réseau ferré de France (RFF)  sur les retombées économiques et sociales de la construction de la première phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône, dont la mise en service est prévue en décembre.

A quelques mois de la mise en service de la première phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône, Réseau ferré de France (RFF) et ses partenaires ont organisé à Besançon  le 6 mai un colloque sur « Les retombées économiques et sociales du chantier de la LGV Rhin-Rhône ».
« La construction de la première phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône démarrée en 2006 s’est avérée être un puissant vecteur de dynamisme économique », a indiqué RFF.
6 100 emplois ont été générés en moyenne chaque année, répartis en 2 300emplois directs (qui comprennent l’ensemble des entreprises oeuvrant sur le chantier) ;  2 300 emplois indirects (qui recouvrent la fabrication des fournitures nécessaires à la construction) et  1 500 emplois induits (qui concernent l’hébergement, la restauration des personnels, et l’ensemble des services et commerces locaux).
Parmi ces effectifs, 64% étaient des contrats à durée indéterminée. Le travail intérimaire a représenté en moyenne moins d’un salarié sur cinq. Les contrats à durée de chantier (CDC) ont concerné environ 15 % des salariés, essentiellement des demandeurs d’emploi locaux.
Sur les 2 300 emplois directs, un tiers était consacré à du personnel local et un tiers à des jeunes de moins de 25 ans. A noter également qu’une personne sur cinq travaillant sur le chantier avait plus de 50 ans.

Dispositifs innovants

Parmi les dispositifs innovants mis en place, la création d’une Cellule Emploi LGV exclusivement dédiée au chantier a permis de recruter 3 112 personnes dont 549 ont été spécialement formées. Le coût de cette formation s’élève à 3,5 millions d’euros financés par la région Franche-Comté (2 millions) et les Assedic (1,5 million).

Pour la première fois en France sur un chantier linéaire de 140 km, RFF  a introduit dans ses marchés une clause sociale destinée à favoriser le retour de personnes éloignées de l’emploi sur le marché du travail. « Développée en étroite collaboration avec les services publics de l’emploi, cette innovation a été un succès », a déclaré RFF.  12% des emplois ont été dédiés à l’insertion de jeunes sans qualification, de chômeurs de longue durée ou de Rmistes, alors que l’obligation était de 7% pour les entreprises de génie civil et 5% pour les entreprises des équipements ferroviaires.
Près de 1 000 personnes, âgées de 18 à 56 ans et issus des territoires concernés par la LGV, ont bénéficié de ce dispositif spécifique d’insertion.

Sur l’enveloppe globale de 2,312 milliards d’euros financée par l’Etat français, l’Europe, la Suisse, les 16 collectivités des régions Bourgogne, Franche-Comté, Alsace, et Réseau Ferré de France, 120 millions d’euros ont à ce jour été dépensés localement , dont  90 millions d’euros par les salariés en grand déplacement et 30 millions d’euros par les salariés locaux.

Focus

Rappel de la 1ère phase des travaux de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône

Cette phase relie Dijon à Mulhouse, via Besançon et Belfort- Montbéliard sur une longueur de 140 km. Cette ligne représente le premier projet ferroviaire de province à province du réseau à grande vitesse national. Dans un contexte d’ouverture du marché ferroviaire européen, elle permettra d’offrir de nouveaux axes Nord-Sud et Est-Ouest aux voyageurs tant européens que nationaux et régionaux sans systématiquement passer par l’Ile-de-France, facilitant ainsi les échanges grâce à des temps de parcours significativement réduits.
Le 4 septembre 2011, Réseau Ferré de France livrera la ligne à la SNCF, laquelle effectuera des tests de circulation pendant trois mois, avant la mise en service commerciale de la ligne prévue le 11 décembre 2011.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X