En direct

LGV Est : le chantier progresse bon train

CONRAD FREELING |  le 29/06/2012  |  NordFrance entièreOuvrage d'artInfrastructuresTravaux sans tranchée

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
France entière
Ouvrage d'art
Infrastructures
Travaux sans tranchée
Matériel de chantier
Transports
Moselle
Bas-Rhin
Vosges
Bâtiment
Valider
Infrastructure de transport -

Le chantier de la seconde phase de la LGV Est européenne trace son sillon. Les premiers lots de génie civil seront réceptionnés dès la fin de l’été. Le percement du second tube du tunnel de Saverne démarrera en octobre.

De fait, 2012 sera la première année complète de terrassement sur les lots de la seconde phase de la ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Strasbourg. Longue de 106 km, elle relie Baudrecourt (Moselle) à Vendenheim (Alsace), au nord de Strasbourg.

Les premiers lots de génie civil lancés en 2010 - les n° 41 et 42, côté lorrain, et le 43A, à la sortie du tunnel de franchissement des Vosges, en Alsace - seront réceptionnés à la fin de l’été et leur équipement ferroviaire démarrera dans la foulée. La progression globale du génie civil est de 60 %, conformément aux prévisions, avec des variations en fonction des dates d’attribution des lots. « Le chantier a connu quelques aléas liés à la météo avec des hauts en mars et des bas en mai, les uns compensant les autres », se souvient Alain Cuccaroni, directeur opérationnel du projet pour RFF.

Plus rapidement que prévu

Le percement du premier tube du tunnel de Saverne (lot 47), ouvrage majeur de la seconde phase, long de 4 200 m, a progressé sans encombre et plus rapidement que prévu. Les fournisseurs locaux de voussoirs ont adapté leur production en conséquence. Le tunnelier Herrenknecht, conçu en bimode en raison du risque de présence de poches d’eau, a constamment pu évoluer en mode ouvert. « En passant des couches dures aux couches meubles, nous avons adapté les paramètres de forage et procédé par précaution à des sondages préalables », précise Alain Lacroix, directeur du groupement d’entreprises. Le tunnelier a débouché le 19 juin. Il sera démonté et repositionné côté alsacien pour attaquer le second tube en octobre.
Les 129 ouvrages d’art qui jalonnent la voie sont à des stades d’avancement variables. Parmi les principaux, le viaduc de la Sarre et celui de Dettwiller, par-dessus l’A4, tout comme la tranchée couverte de Mittelbronn et les deux grands passages à faune en forêt de Fénétrange sont en voie d’achèvement. Le viaduc de la Zorn et les ouvrages du lot 49, le dernier de la ligne avant Strasbourg, qui viennent d’être attribués, sont au stade des fondations.
L’utilisation d’une mince couche d’assise en grave-bitume, 30 % moins épaisse qu’une couche de forme classique, expérimentée sur 3 km lors de la première phase, a été reconduite sur les 31 km du tronçon H en Alsace et étendue au lot 42, en Lorraine. Elle donne toute satisfaction par un moindre coût de maintenance et sa capacité à soutenir la circulation pendant les travaux.

PHOTO - 651559.BR.jpg
PHOTO - 651559.BR.jpg - © RFF/Eric Laurent/Photo Lab Services
PHOTO - 651563.BR.jpg
PHOTO - 651563.BR.jpg - © RFF/Eric Laurent/Photo Lab Services
PHOTO - 653544.BR.jpg
PHOTO - 653544.BR.jpg - © RFF/Eric LAURENT/Photo Lab Services
PHOTO - 651827.BR.jpg
PHOTO - 651827.BR.jpg - © RFF/Eric Laurent/Photo Lab Services
CARTE - 652315.BR.jpg
CARTE - 652315.BR.jpg - ©
CARTE - 646255.BR.jpg
CARTE - 646255.BR.jpg - ©
Coût

2,01 Md€ HT

Financés par les collectivités territoriales (26 %), l’Etat (34 %), RFF (26 %), l’Union européenne (6 %), le Grand-duché du Luxembourg (2 %). Retour 1 re phase : 6 %.

Mise en service

Printemps 2016

Ouverture commerciale de la ligne Paris-Strasbourg pour un trajet d’une durée de 1 h 50.

Chiffres clés

106 km

Longueur de la 2 e phase, qui s’ajoute aux 300 km inaugurés en 2007.

129 ouvrages d’art

Le plus important est le tunnel bitube de Saverne, long de 4 km, qui traverse les Vosges.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : RFF. Maîtres d’œuvre : Inexia-Arcadis (tronçon G), Setec (tronçon H). Groupements d’entreprises : lots 35 et 40 : Eiffage TP (mandataire), Forézienne d’Entreprises, Eiffage Construction métallique, Eiffage TP Est (lot 35), SNC Lavalin (lot 35), Secoa (lot 40), Architecture Neel, Agence Claire Alliod ; lots 41 et 42 : Guintoli (mandataire), NGE SC, Maïa Sonnier ; lot 44 : Eiffage Rail (mandataire), Wittfeld, Eiffage TP, Eiffage TP Est, Forézienne d’Entreprises ; lot 43A : Valérian (mandataire), Spie Batignolles TPCI, SOCAFL, Richard Ducros ; lots 43B et 49 : Razel (mandataire), Bec, Colas Est, Poncin ; lot 47 : Dodin Campenon Bernard (mandataire), Spie Batignolles TPCI, Vinci Construction, Valérian, Sotrabas, GTM Alsace, GTM Lorraine, Bonnard et Gardel, Alain Spielmann, Antea, Lassus Paysage, Cegelec Centre-Est, Cegelec Nord-Est.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur