En direct

Les
Principales communes concernées par les destructions - © © France Info

Les "zones noires" de Vendée et de Charente-Maritime dévoilées

Adrien Pouthier |  le 09/04/2010  |  ArchitectureCharente-MaritimeVendéeResponsabilités et assurancesXynthia

On connaît depuis jeudi 8 avril la liste de ces zones, où toute habitation existante devra être détruite. Elles ont été présentées aux habitants concernés. En voici la liste exhaustive.

Au total, près de 1.400 parcelles seront rendues à l'état naturel en Charente-Maritime et en Vendée. 1.510 maisons doivent être détruites, dont 915 en Vendée et 595 en Charente-Maritime, selon les chiffres des deux préfectures.
La définition des zones a été réalisée selon une méthode établie au plan national et appliquée de façon homogène combinant plusieurs critères dont:


- La hauteur et la vitesse de l'eau constatées pour chaque zone lors de la tempête ;
- La proximité d'un endiguement, exposant certaines habitations à une inondation brutale ;
- La topographie des sites lorsqu'elle aggrave les effets de l'inondation (cuvettes...) ou rendent impossible les évacuations d'urgence;
- La possibilité de se protéger, par l'aménagement des bâtiments exposés (refuge dédié) ou l'établissement de zones de repli accessibles par des chemins hors d'eau.


Au terme de cette étude, deux types de zones ont été identifiées :


- Les « zones noires », présentant un danger avéré de mort. Près de 600 logements ont été classés dans cette catégorie en Charente-Maritime et pour lesquels les habitants devront être relogés ;
- Les « zones jaunes », présentant un risque pouvant être maîtrisé par des prescriptions complémentaires. Ces zones devront faire l'objet d'un programme de protection sur la base de systèmes d'alerte et d'évacuation, de prescriptions techniques sur les bâtiments ou de protections collectives. Ce programme sera établi rapidement et sa mise en œuvre suivie avec la plus grande rigueur.

Enfin des « zones orange » nécessitent une expertise complémentaire dans un délai d'un mois pour être classées noires ou jaunes.

Indemnisation

L'Etat rachètera les maisons dans ces zones mais combien les sinistrés peuvent-ils espérer ? 250.000 euros par maison en moyenne, répond le président des sociétés d'assurance. Un budget de 300 à 400 millions d'euros est prévu, tiré du Fonds Barnier qui indemnise les victimes de catastrophes naturelles.
Sur France 2, le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu a assuré vendredi 9 avril que ceux dont les habitations classées en "zones noires" sont vouées à la démolition, seraient indemnisés "totalement". "On va prendre en charge l'ensemble du coût de la maison, y compris le terrain, le foncier, et on va indemniser les gens sur la valeur de la maison avant la tempête, bien évidemment".
"On payera bien évidemment à l'amiable", a-t-il ajouté.
Quant à ceux qui ne voudront pas partir, "on va essayer de regarder famille par famille comment on peut les accompagner dans leur nouveau projet de logement, le plus individuellement possible", a poursuivi M. Apparu.
En dernier recours, "on a --ce que je souhaite éviter -- des procédures d'expropriation possible", a-t-il ajouté.

Les "zones noire"

Vendée

A L'Aiguillon-sur-Mer, 241 habitations, dont 25 résidences principales seront rasées. Certaines n'ont même pas été inondées, ce qui a provoqué la colère des habitants.

Consulter la carte

A La Faute-sur-Mer - où 29 personnes sont mortes, 674 maisons devront être démolies, dont 92 résidences principales. Le maire a annoncé qu'il allait demander une révision du zonage - pour en réduire l'ampleur.

Consulter la carte

Charente-Maritime

A Charron, en Charente-Maritime, plus de 150 maisons seraient concernées.

Consulter la carte

Les autres communes (cliquez sur le nom pour consulter la carte)

Aytré

Boyardville

Charron-bourg

Fouras

Ile d'Aix

La Flotte

La Rochelle le bout blanc

La Rochelle bourg neuf

La Tremblade

Les Boucholeurs

Loix

Nieul-sur-Mer

Port-des-Barques

St-Clément-des-Baleines

Ste-Marie-de-Ré

St-Trojan-les-Bains

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur