En direct

Les zélateurs de la construction bois ont désormais leur club
Le Club [Oui au Bois] a été lancé le 1er octobre 2013 - © © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Les zélateurs de la construction bois ont désormais leur club

AP |  le 01/10/2013  |  ArchitectureBoisConception-réalisationFrance entièreImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux
Architecture
Bois
Conception-réalisation
France entière
Immobilier
Technique
Hygiène
Valider

Le site bois.com, animé par le CNDB, le Codifab, Swedish Wood et France Bois Forêt, lançait mardi 1er octobre le Club [Oui au Bois], réseau social qui fédère et met en relation les décideurs (architectes, bureaux d'études, bailleurs sociaux, promoteurs...) qui ont fait le choix du bois pour la construction.

La construction bois a désormais son réseau social. Par l'entremise du site bois.com, ils sont en effet plus de 200 élus, bailleurs sociaux, architectes, promoteurs, bureaux d'études à avoir rejoint le premier "Club" dédié à la construction bois.

Le Club [Oui au Bois] existe officiellement depuis le 1er octobre 2013 et a pour but essentiel de permettre à ses adhérents de découvrir des projets emblématiques, de partager des retours d'expériences et de pouvoir entrer en relation avec des acteurs engagés. Seule condition pour entrer dans le club : être prêt à témoigner en faveur du choix du bois et de son utilisation significative à travers la réalisation d'un ou plusieurs projets.

Parmi les membres les plus connus : les architectes Françoise-Hélène Jourda  et Philippe Madec, le promoteur Marc Celaries de Natekko, récompensé par un Grand Prix du Simi 2012 dans la catégorie bureaux pour l'immeuble "Phénomène" à Courbevoie

Pas de géant

Ce lancement concrétise les ambitions d'une filière qui avance à pas de géant vers une reconnaissance nationale. La naissance de Club coïncide en effet avec l'intérêt de plus en plus marqué de l'Etat pour la filière Bois-Forêt, une filière au potentiel écologique et économique (440 000 emplois non délocalisables, 60 milliards d'euros de CA) indéniable. L'industrie du bois fait ainsi partie des 34 filières industrielles d'avenir mises en avant en septembre dernier par le président de la République (notre article) et est désormais représentée au Conseil National de l’Industrie.

Par ailleurs, le bois-construction fait l'objet d'un groupe de travail dans le cadre des projets industriels annoncés par Arnaud Montebourg. L'objet de ce groupe présidé par Frank Mathis, vice-président du Syndicat national du bois lamellé : réflechir à la construction en ossature bois d'immeubles de grande hauteur (30 niveaux). Un deuxième groupe de travail pourrait voir le jour autour de la question de l'ameublement.

Enfin le 17 octobre prochain sera présenté le projet de loi de modernisation de l'agriculture qui fait une place importante à la filière Bois-Forêt. Un plan industriel devrait également être proposé à cette occasion.

Commentaires

Les zélateurs de la construction bois ont désormais leur club

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur