Logement

Les ventes de maisons individuelles devraient baisser de 8 à 10% en 2018, selon LCA-FFB

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Financement du logement - Maison individuelle

Avec le recadrage du PTZ et la suppression de l’APL accession, le syndicat des constructeurs et aménageurs de la FFB (LCA-FFB) anticipe une baisse des ventes brutes de maisons individuelles de 8 à 10% en 2018. Ce mauvais résultat fait suite à une année 2017, marquée par un essoufflement du marché.

Après deux années de vitalité, l’essoufflement commence à poindre. Si les ventes avaient connu une belle et forte progression en 2015 (+13,7%) et en 2016 (+19,5%), le marché des maisons neuves confirme son ralentissement en 2017. « Quand nous faisons le bilan de l’année, nous avons fait seulement +1% de croissance sur les ventes », annonce Patrick Vandromme, président du syndicat des constructeurs et aménageurs de la FFB (LCA-FFB), à l’occasion d’une conférence de presse de la fédération ce 8 février 2018. Les ventes brutes de maisons individuelles en secteur diffus ont atteint l’an dernier 135 000 unités, en deçà des prévisions de la fédération (140 000).  

Le nombre de ventes affiche des disparités selon les régions. En 2017, seules cinq régions ont connu un taux de croissance positif : la Bretagne (+7%), les Pays de la Loire (+5%), Auvergne-Rhône-Alpes (+6%), PACA (+6%), ainsi que le Grand Est (+3%). Les Hauts de France et la Normandie ont quant à elles connu un net recul avec -8% et -7%.

Avec la diminution de la quotité du PTZ de 40% à 20% en zones B2 et C, territoires de prédilection des constructeurs de maisons individuelles, et la suppression de l’APL accession, LCA-FFB craint une baisse des ventes brutes de maisons individuelles de 8 à 10% en 2018. « Ce résultat n’est pas dramatique, au vu de notre mois de janvier qui a été très mauvais », amorce Patrick Vandromme. « C’est pour l’instant une estimation, parce que l’activité commerciale reste encore incertaine, malgré des conditions de crédit favorables. Nous devrions atteindre pour 2018 entre 124 000 et 125 000 ventes. »

 

Une production en baisse prévue pour 2019

 

Côté ouvertures de chantiers, si le premier semestre 2018 devrait afficher de belles performances, compte tenu des commandes accumulées jusqu’en octobre 2017, « une inflexion devrait se faire ressentir à partir du mois de mai, et notamment au dernier trimestre 2018 », anticipe Patrick Vandromme, qui ajoute: « La production dans notre secteur sera à la baisse en 2019. »

Comme pour le marché de la maison individuelle, la promotion immobilière affichera un taux de croissance positif en 2017. Les réservations à la vente de l’ensemble des logements neufs ont progressé de 9,5%, soit 129 043 unités. Pourtant, la fin d’année 2017, marquée par un ralentissement des réservations de 0,4% au T3 2017, annonce un exercice 2018 qui sera plus difficile. « Le secteur a connu une croissance en début d’année, puis les mises en vente ont chuté au troisième trimestre 2017 de 11,4% [par rapport au troisième trimestre 2016 – NDLR] », analyse Dominique Duperret, délégué général chez LCA-FFB.

 

Focus

Faciliter les démarches urbaines et foncières, poursuivre la simplification normative… les propositions de LCA-FFB et de la FFB pour la loi logement

Dans le cadre de la conférence de consensus sur le futur projet de loi Elan, le syndicat LCA-FFB a déposé de concert avec la FFB, une contribution incluant plusieurs dispositions relatives à l’urbanisme, aux normes de construction et aux aides dans le logement neuf. Ils souhaitent rétablir l’APL accession, supprimée dans le neuf depuis le 1er janvier 2O18.

Les deux fédérations souhaitent aussi poursuivre le travail de simplification des normes, en réécrivant par exemple le Code de la construction et de l’habitation, mais aussi réviser le zonage des aides au logement. Elles veulent aussi faciliter les démarches urbaines et foncières. « Nous voulons par exemple qu’en matière de permis de construire, soit supprimé la prolongation du délai d’instruction, suite à une demande illégale de pièces complémentaires », annonce Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, à l’occasion d’une conférence de presse de la fédération le 8 février 2O18. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X