Les ventes de logements neufs en baisse de 5,4% au 4e trimestre 2019
Au cours de l’année 2019, 129 500 logements ont été réservés (vendus). - © Statistiques.developpement-durable.gouv.fr

Les ventes de logements neufs en baisse de 5,4% au 4e trimestre 2019

A.P. |  le 13/02/2020  |  France Conjoncture immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
France
Conjoncture immobilier
Valider

Plombé par le logement individuel (-18,7%), le niveau des mises en vente de logements neufs pour les trois derniers mois de 2019 est inférieur à celui du quatrième trimestre 2018 (- 5,4 %). 129 500 logements ont été vendus en 2019, avec des prix en hausse de 4,4 % pour les logements collectifs et 3,2% pour les maisons individuelles.

Au quatrième trimestre 2019, les mises en vente de logements neufs (26 700 logements) ont baissé de  5,4 % par rapport au quatrième trimestre 2018 et le nombre de réservations a baissé de 1 %, a annoncé le ministère de la Transition écologique jeudi 13 février.

"Cette baisse de la demande s'explique par celle de l’individuel (- 18,7 %), le collectif étant quasi stable (+ 0,4 %)", a précisé le ministère dans son communiqué

Au cours de l’année 2019, 129 500 logements ont été réservés (vendus), un résultat stable (+ 0,0 %) par rapport à 2018. Mais dans le dans le même temps, souligne le communiqué, l’offre s’est réduite (- 13,3 %), avec 110 200 logements mis en vente en 2019 contre 127 200 en 2018.

La fin du "Pinel" pèse sur les ventes en zone B2

Si les zones A et Abis (Paris, une grande partie de l’Île-de-France, la Côte d’Azur et la zone frontalière avec la Suisse) suivent la tendance nationale (- 15,6 % pour les mises en vente fin 2019) et que la zone B1 (grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants) présente une conjoncture en demi-teinte ( -7,5% pour les mises en vente mais +6% pour les réservations), la zone B2, qui comprend les autres communes de plus de 50 000 habitants, se caractérise au quatrième trimestre 2019 par un fort rebond des mises en vente : +43,8%. Mais sur un an, l’offre comme la demande se réduisent néanmoins fortement (respectivement - 30,7 % et - 27,2 %).

"En effet, le niveau des mises en ventes s’est effondré en zone B2 entre le deuxième et le quatrième trimestre 2018, ce recul pouvant s’expliquer par la fin du dispositif Pinel dans ces territoires", explique le ministère. "Cette baisse s’est répercutée sur les réservations avec quelques mois de décalage : leur nombre a surtout baissé entre le quatrième trimestre 2018 et le premier trimestre 2019",

Enfin la zone C, qui comprend le reste du territoire, présente à la fois une forte hausse de l’offre et de la demande par rapport au quatrième trimestre 2018 (respectivement + 69,5 % et + 20,5 %).

En 2019 le prix de vente moyen des logements neufs est en hausse, aussi bien pour les logements collectifs (+ 4,4 %) que pour les maisons individuelles (+ 3,2 %).

Commentaires

Les ventes de logements neufs en baisse de 5,4% au 4e trimestre 2019

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur