Les vendeurs de logement ne veulent absolument pas réaliser de travaux
Isolation des combles - © ©Isover

Les vendeurs de logement ne veulent absolument pas réaliser de travaux

B.K. |  le 16/06/2015  |  BâtimentImmobilierPerformance énergétiqueEnergieTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Bâtiment
Immobilier
Performance énergétique
Energie
Technique
Valider

91 % des propriétaires ne veulent pas réaliser des travaux de rénovation énergétique avant de vendre leur logement, indique l'observatoire du moral immobilier. Est-ce une mauvaise stratégie commerciale ? Pas forcément. Car le diagnostic de performance énergétique s'avère déterminant pour seulement 11% des acheteurs.

Les vendeurs de logements ne veulent pas entendre parler de travaux de rénovation énergétique. Seulement 5% d’entre eux se disent prêts à réaliser des opérations de rénovation tels que la toiture, l’électricité, l’assainissement, pour mieux vendre leur bien selon la 16ème édition de l’observatoire du moral immobilier réalisé par TNS Sofres pour le site d’annonces immobilières Logic-Immo.com et publié mardi 16 juin.

De leur côté, les acheteurs semblent un peu plus disposés à acquérir un bien nécessitant de lourdes rénovations (22% des sondés). Lorsqu’il s’agit d’opérations d’extension, l’écart se creuse un peu plus. Si 22% des acheteurs sont d'accords pour prendre ce type de travaux à leur charge, le taux des vendeurs envisageant de réaliser ce type d'opérations à leur frais chute à 2%. Concernant les travaux de rénovation énergétique, 38% des acheteurs envisagent de les réaliser contre 9% des vendeurs.

Le DPE déterminant pour 11% des acheteurs

Dans ces conditions, le diagnostic de performance énergétique (DPE), affiché sur toutes les annonces immobilières, fait-il réellement pencher la balance dans la décision d'achat ? « 76% des acheteurs estiment, en effet, que les résultats du DPE sont importants dans le cadre de leur recherche. Toutefois, il n’est réellement déterminant que pour 11% d’entre eux », répondent les auteurs de l’étude. Par ailleurs, les attentes des acquéreurs divergent de la réalité du marché. « 79% des candidats à l’acquisition interrogés cherchent un bien dont le DPE est noté au-dessus de la catégorie D. Or, dans le parc d’habitations français, seulement 38% des logements obtiennent une note au-dessus de ce seuil », explique Cyril Janin, directeur général du portail d’annonces immobilières.

Faut-il réaliser des travaux pour mieux vendre son logement ? Les professionnels n’hésitent pas à proposer cette solution à leur client. Mais les vendeurs doivent bien garder à l’esprit que toutes les opérations ne font pas grimper le prix de mise en vente du logement. Par exemple, le remplacement d'une chaudière défaillante par une installation performante n’a jamais fait grimper le prix de vente puisque, pour les acheteurs, acquérir un logement que l’on peut chauffer reste une évidence.

Commentaires

Les vendeurs de logement ne veulent absolument pas réaliser de travaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur