En direct

Les utilisateurs jugent le sac de ciment de 35 kg

STEVE CARPENTIER |  le 09/08/2002  |  Produits et matérielsTravailDroit du travailYvelinesParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Produits et matériels
Travail
Droit du travail
Yvelines
Paris
Indre-et-Loire
Dordogne
Immobilier
Réglementation
Valider

Avec la fin de la commercialisation du sac de ciment de 50 kg et son remplacement par un sac de 35 kg, le secteur de la maçonnerie réapprend à travailler. Trois utilisateurs jugent l'arrivée de ce nouveau sac destiné à réduire la pénibilité du travail.

Depuis le 1er juillet, le sac de ciment de 50 kg a vécu. Les entrepreneurs ont définitivement adopté un conditionnement de 30 % plus léger. Né de la signature d'une charte entre les différentes organisations professionnelles d'entreprises du bâtiment et de fabricants, le sac de 35 kg a pour objectif affiché d'améliorer les conditions de travail sur les chantiers et la santé des utilisateurs. Uniquement basé sur un nouvel ensachage, ce sac « light » est une petite révolution dans un secteur d'activité habitué depuis toujours à manier le demi-quintal sans rechigner à la tâche. Si la teneur du ciment ainsi que les proportions utilisées pour les dosages demeurent identiques, les maçons doivent modifier des tours de main fortement ancrés. Pour ce faire, les cimentiers se sont engagés dans un accompagnement de leurs clients, éditant ici des guides de mise en oeuvre, créant là un nouveau packaging avec des codes couleur pour une meilleure identification visuelle des produits. Tous ont conduit de lourds investissements pour créer de nouvelles ensacheuses/palettiseurs. Au final, les utilisateurs qui, depuis longtemps, souffraient sous la charge auront enfin été entendus.

«Un sac plus léger assure la paix sociale dans l'entreprise» Thierry Courtin, directeur technique de l'entreprise de maçonnerie Delacroix basée à Orgerus dans les Yvelines (25 salariés)

« Spécialisé en réhabilitation lourde et travaillant principalement dans le département des Yvelines et Paris intra-muros, je n'ai pas attendu la suppression du sac de 50 kg pour penser à ce problème de poids. Depuis 1996, j'ai opté pour le sac de 25 kilos commercialisé à l'époque par Holcim Ciments. Pour les travaux de couverture, j'ai immédiatement compris l'intérêt pour nos maçons de préparer de petites quantités de mortier pour des interventions en partie haute des ouvrages. Tout comme le sac de 25 kg, celui de 35 kg est une prise en compte réelle de la pénibilité du travail de maçon. Arrivés à l'âge de 50 ans, les hommes sont vraiment fatigués. Désormais, dans l'entreprise, plus personne n'est en arrêt de travail pour mal de dos. De plus, les pertes de matière première sur chantier sont moindres grâce à des sacs plus résistants parce que moins lourds. Ce gain de ciment permet de rattraper le surcoût global constaté au prix d'achat. D'une façon générale, en 25 ou en 35 kg, un sac plus léger permet d'assurer la paix sociale dans une entreprise, car il est une preuve donnée aux salariés que l'on est à l'écoute de leur sécurité et de leur confort. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
«Un bon moyen d'attirer les jeunes vers nos métiers» Philippe Lacroix, P-DG de l'entreprise Philippe Lacroix située en Indre-et-Loire (4 salariés)

« Travailler comme maçon n'est pas une activité de tout repos. Porter des sacs participe de la mauvaise image liée au métier, où le dos est mis à rude épreuve. Mon personnel est formé de quatre jeunes âgés de 18 à 27 ans, et je me rends bien compte qu'ils rechignent beaucoup moins sur les chantiers à porter les sacs de 35 kg que ceux nettement plus lourds de 50 kg. Le sac de 35 kg est une chance pour la profession de trouver la main-d'oeuvre qui lui fait tant défaut. C'est un signe fort que le secteur évolue vers moins de pénibilité, laquelle est un vrai repoussoir pour des jeunes qui sont déjà à l'origine peu attirés par le travail manuel. L'allégement du sac de ciment est un signal fort envoyé à ceux qui, tentés par le métier, ne souhaitent cependant pas y laisser leur santé. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
«Il faut réapprendre à faire les dosages» Jean-Marc Galbes, conducteur de travaux de l'entreprise de maçonnerie générale Vidal située à Périgueux (30 salariés)

« Le passage au sac de 35 kg n'a pas engendré de difficultés particulières dans l'entreprise même s'il a fallu se familiariser avec les dosages à respecter. Nous avions l'habitude d'un ratio très simple : une bétonnière = un sac de ciment. Désormais, nous sommes obligés de mettre un sac de 35 kilos + 15 kilos d'un autre sac, ce qui exige le coup d'oeil puisque cette opération s'effectue au jugé. Dès lors apparaît la possibilité de sur ou de sous-doser en ciment, ce qui dans les deux cas n'est jamais bon pour la qualité des travaux effectués. Mise à part cette réadaptation qui n'est nullement rédhibitoire, le sac de 50 kg aurait dû depuis longtemps être interdit. Songez au maçon qui charge ce demi-quintal du ras du sol sur la palette, en le portant sur son dos sans respecter la bonne posture et qui se casse les reins toute la journée. Vous aurez compris que 15 kg en moins, ce sont des tonnes en moins à la fin d'une carrière. Quant au surcoût estimé de 5 centimes d'euros par bétonnière de ciment, il faudra bien le répercuter sur les travaux. A raison de 30 bétonnières par jour, la facture finale n'est pas négligeable, de l'ordre de 8 300 euros sur l'année. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur