En direct

Les usagers se rebiffent contre les tramways de Nancy et de Caen
- ©

Les usagers se rebiffent contre les tramways de Nancy et de Caen

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 05/09/2003  |  TransportsCollectivités localesArchitectureFrance entièreTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Collectivités locales
Architecture
Aménagement
France entière
Transports mécaniques
Valider

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) redemande au secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, de faire arrêter l'exploitation des tramways sur voie réservée (TVR) de Caen et Nancy.
Cette requête intervient deux jours après une nouvelle explosion de pneu à l'arrière droit d'un véhicule à Caen et la projection de morceaux de pneu sur le quai de la station, a expliqué la FNAUT.
Elle estime "anormal qu'un engin aussi dangereux puisse continuer à circuler" car, "manifestement, le TVR présente des défauts de conception fondamentaux, qu'il n'est pas possible de corriger par de simples adaptations".

Le 25 novembre dernier, après plusieurs déraillements à Caen et Nancy et une première explosion de pneu à Caen, la Fédération avait déjà demandé la suspension de l'exploitation commerciale des tramways des deux villes, "jusqu'à ce que la preuve soit apportée que ce nouveau mode de transport collectif peut offrir les mêmes garanties de sécurité que les bus et tramways classiques".
"Or, depuis cette date, les dysfonctionnements du TVR se sont accumulés", a noté jeudi la Fédération.
"Une expertise accablante du Conseil général des Ponts et Chaussées, effectuée à la demande du secrétaire d'Etat aux Transports et publiée en avril 2003, a souligné, en particulier, la +détérioration alarmante+ du pneu arrière droit des véhicules, dont le guidage en station se fait par frottement du pneu sur une glissière en acier (Nancy) ou une bordurette en béton (Caen), et mis en garde contre +les risques d'explosion+ du pneu", a rapporté la Fédération.
Elle demande donc "solennellement à M. Bussereau de faire arrêter l'exploitation du TVR de Nancy et de Caen - dont on s'étonne encore qu'il ait pu obtenir les autorisations administratives nécessaires à sa mise en circulation - avant que des victimes soient à déplorer lors de nouveaux accidents".
Egalement appelés tramways sur pneus, ces TVR ont été construits par le canadien Bombardier Transport.
Celui de Nancy est adapté sur des voies déjà existantes et son mode d'exploitation est mixte (mode guidé électrique et mode routier). A Caen, l'exploitation se fait uniquement en mode guidé électrique.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur