Profession

Les urbanistes qualifiés organisent leurs premières assises

Mots clés : Métier de la construction - Qualification des entreprises

L’Office professionnel de qualification des urbanistes (OPQU) lancera ce nouveau rendez-vous annuel le 18 septembre prochain, à la Grande-Arche de La Défense. L’occasion de faire le point sur les chantiers engagés depuis la réforme statutaire de l’organisme, en 2013.

Pour la première fois depuis sa création en 1998, l’Office professionnel de qualification des urbanistes (OPQU) va organiser des assises, le 18 septembre prochain, à la Grande-Arche de La Défense (Hauts-de-Seine). La tenue de ce rendez-vous s’inscrit dans la continuité des modifications opérées dans la gouvernance de l’organisme, survenues en 2013.

A l’origine, l’OPQU avait en effet été porté sur les fonts baptismaux par l’Etat, l’Association des Maire de France (AMF) et les organisations d’urbanistes dans le but de délivrer aux professionnels, qui ne bénéficient pas d’un statut légal, un titre de reconnaissance sous la forme d’une « qualification ». Depuis lors, 893 urbanistes ont été qualifiés ou inscrits sur la liste d’aptitude et le temps était donc venu de permettre à ceux-ci d’être représentés au conseil d’administration, ce qui est chose faite depuis octobre dernier (lire ici).

 

Code de déontologie

 

«La tenue d’assises était inscrite au programme du bureau qui alors été constitué, rappelle Denis Caraire, l’un des vice-présidents de l’OPQU. En effet, jusqu’alors l’objectif premier était de qualifier des urbanistes mais ils n’avaient que de rares occasions de rencontrer. Ce rendez-vous qui a vocation à devenir annuel, doit maintenant permettre de créer de la proximité entre l’organisme et eux. »

Ces premières assises, essentiellement ouvertes aux membres qualifiés ainsi qu’aux organismes associés et aux représentants de l’Etat (pour obtenir le formulaire d’inscription, cliquer ici), seront l’occasion de faire le bilan de travaux lancés ces derniers mois et deux dossiers en particulier seront présentés lors de tables-rondes : un point d’étape sera fait sur la rédaction en cours d’un code de déontologie, avant sa possible finalisation au premier semestre 2015, tandis que sera discutée la question de la reconnaissance de la profession au niveau international.

« Enfin, puisque l’objectif est de donner de la lisibilité à cette profession, il paraissait important d’officialiser la remise du certificat de qualification », estime Denis Caraire. Symboliquement, la journée du 18 septembre sera aussi l’occasion de présenter les nouveaux qualifiés.

 

Focus

L'OPQU en chiffres

L’organisme dénombre aujourd’hui 893 urbanistes qualifiés ou inscrits sur la liste d’aptitude parmi lesquels :

– 55 % d’hommes ;

– 45 % de femmes ;

– 35,6 % en exercice libéral ;

– 27,4 % en exercice salarié parapublic et associatif ;

– 15,8 % en exercice salarié de l’Etat, des collectivités territoriales ou de leurs satellites ;

– 15,2 % en exercice salarié privé ;

– 6, 0 % autres et divers.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X