En direct

Les Unions nationales artisanales face aux obligations de résultats de la RT 2012 (1/3)
Les Journées Professionnelles de la Construction de la Capeb se tiennent à Nice du 15 au 17 novembre 2012 - © © DR

Les Unions nationales artisanales face aux obligations de résultats de la RT 2012 (1/3)

Adrien Pouthier |  le 06/11/2012  |  ImmobilierInternationalEquipementQuincaillerieSerrurerie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Profession
International
Equipement
Quincaillerie
Serrurerie
Gros œuvre
Maçonnerie
Réglementation thermique
Produits et matériels
Second œuvre
Revêtements de sol souples
Carrelage
Valider

En préparation des journées professionnelles de la construction organisées par la Capeb, les Unions nationales artisanales font le point sur les enjeux de leurs filières respectives. Aujourd'hui, les UNA Charpente-métallerie-agencement, maçonnerie-carrelage, serrurerie-métallerie et métiers de la pierre.

Avec les réglementations thermiques 2005 puis 2012, les artisans du bâtiment, traditionnellement contraints de répondre à une obligation de moyens se sont retrouvés confrontés à une obligation de résultats. Un changement de perspective qui a bouleversé les métiers. Il faut désormais s'assurer de la performance à long terme des produits et de leur mise en oeuvre. Ce qui nécessite une bonne maîtrise de la réglementation et une formation adéquate.

Charpente Menuiserie Agencement : Pour une réglementation poussière applicable

Valorisé par des campagnes de promotion, "héros" de la construction bioclimatique, le bois a peu de soucis à se faire vis-à-vis de sa cohérence avec la réglementation thermique dans sa mise en oeuvre. Mais, et c'est le cheval de bataille de Jean-Marc Desmedt, président de l'UNA Charpente, la réglementation concernant cette fois l'exposition aux poussières de bois est inapplicable en l'état. "On a augmenté en 2009 le nombre de contrôles et imposé partout le seuil de 1mg/m3. Or pour la plupart des entreprises, compte tenu du mode de mesure et notamment de l'obligation de déterminer des groupes homogènes d'exposition, il était impossible de se mettre en conformité avec cette norme", regrette M. Desmedt. Un premier accord a été signé en mars 2012 (notre article) entre les professionnels du bois et les autorités sanitaires et depuis septembre, des groupes d'études ont été mis en place pour : favoriser la recherche sur la question, la formation et l'information et, plus essentiel sans doute, pour surveiller les évolutions techniques des machines-outils. "Parmi toutes les machines sur le marché qui portent pourtant la marque CE, aucune ne permet d'éviter une exposition inférieure au taux maximal autorisé. Notre groupe de travail mené par l'INRS doit donc permettre de mettre au point des machines adaptées".

Maçonnerie Carrelage : Conjuguer des réglementations parfois contradictoire

Confrontés au BBC mais aussi d'ores et déjà tournés vers la construction bepos (bâtiment à énergie positive), les maçons et les carreleurs doivent régulièrement mettre à jour leurs "logiciels" réglementaire et de formation. Avec parfois des "bugs" entre les nouveaux textes. Le dernier en date : l'entrée en vigueur repoussée de la nouvelle norme parasismique (lire notre article) à cause de ses contradictions avec les exigences de la construction bepos. "On s'est aperçu en observant les schémas types pour des réalisations conformes aux nouvelles règles parasismiques, qu'ils empêchaient notamment l'ajout d'ouvertures supplémentaires dans les façades sud, pourtant promu par toutes les règles de construction bioclimatiques", explique Dominique Métayer, président de l'UNA Maçonnerie Carrelage. " Et comme il n'est évidemment pas possible de privilégier le respect d'une norme par rapport à une autre, d'avoir par exemple "parasismique en option", on a donc demandé et obtenu d'allonger la période transitoire".

Il s'est également avéré que ces règles parasismiques entraient en conflit avec certaines recommandations pour l'accessibilité. Un thème également majeur pour les carreleurs  qui sont (ou seront) amenés à proposer notamment des salles de bains adaptées ou adaptables dans le temps.

Serrurerie Métallerie et Métiers de la pierre : la formation pour faire survivre les professions

Deux branches différentes, un axe de travail commun : la formation.

"Notre profession est mal connue et les classes d'apprentissage ferment", déplore Gilbert Olivet, président de l'UNA Serrurerie et métallerie." Alors que le marché de la maison à ossature acier leur est encore fermé et qu'un DTU  est en pleine rédaction, les métalliers ont besoin de préparer les effectifs de demain. Pourquoi ne pas entamer la même démarche que pour les métiers de la pierre : "Nous avons totalement refondu le parcours de formation pour assurer nos futurs recrutement", explique Christian Schieber, président de l'UNA Métiers de la pierre. Dans le détail : deux nouveau CAP (taille et marbrerie), un brevet des métiers d'art (BMA) pour la gravure sur pierre et, dès 2014 , trois formations diplômantes : brevet professionnel métiers de la pierre, bac pro pilote de ligne de production et bac pro intervention sur le patrimoine bâti.

Commentaires

Les Unions nationales artisanales face aux obligations de résultats de la RT 2012 (1/3)

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur