Economie

Les Travaux publics retrouvent (vraiment) des couleurs

Mots clés : Travaux publics

Plus lent que prévu, le redémarrage de l’activité dans les TP se fait véritablement sentir sur la fin de l’année 2017, selon le dernier bulletin de conjoncture de la FNTP pour le mois de novembre.

 

Les 9 premiers mois de l’année 2017 avait été décevants. Mais cette fois, c’est sûr, l’activité des travaux publics reprend des couleurs. Après un bon mois d’octobre (+5,4%), le secteur a enregistré une croissance de 6,6% en novembre (vs novembre 2016) selon le dernier bulletin de conjoncture de la FNTP.

Malgré tout, ces deux mois dynamiques en termes de facturation ne permettent pas de signer un résultat à la hauteur des attentes sur l’ensemble de l’année*. L’activité repasse dans le vert, certes, mais elle croît seulement de 0,8% sur les 11 premiers mois de 2017, avec « de fortes disparités » entre zones urbaines et rurales, et « une saisonnalité plus forte qu’historiquement ».

 

Des marchés conclus en perte de vitesse

 

En revanche, les prises de commandes reculent pour le 4e mois consécutif (-3,6%), après avoir connu une forte poussée au premier semestre. « Cette tendance est néanmoins à comparer avec un niveau de marchés conclus fin 2016 boosté par des attributions de projets liés au Grand Paris, nuance toutefois la FNTP. Sur les 11 premiers mois de l’année, les prises de commandes restent bien orientées (+5,5%), ce qui est de bon augure pour l’évolution de l’activité des prochains mois. »

Sur le front de l’emploi, le nombre d’heures travaillées par les ouvriers permanents suit la courbe de l’activité et progresse (+4,9% en novembre 2017 vs novembre 2016). Le nombre d’heures intérimaires, quant à lui, se tasse (-11% vs novembre 2016, +0,5% vs octobre 2017). Les effectifs sont stables de janvier à novembre 2017, mais enregistrent un léger mieux (+0,8%) par rapport à novembre 2016.

 

 

Ces indicateurs laissent des raisons d’espérer pour le secteur. La FNTP affirme que, « compte tenu de la dynamique des marchés conclus et des appels d’offres marchés publics destinés aux travaux publics, le redressement de l’activité, tout comme l’embellie du côté de l’emploi, devrait se poursuivre au cours des prochains mois ». Elle vise une croissance de 4% pour le secteur en 2018.

 

* La FNTP tablait initialement sur une croissance de 2,5% pour 2017.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X