En direct

Les travaux publics limitent le recours aux contrats courts

C. G. |  le 18/01/2019  |  Emploi BTPTravail temporaireIntérim

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Emploi BTP
Travaux publics
Travail temporaire
Intérim
Valider

Emploi -

 

Allonger les périodes d'emploi pour éviter le dumping social et la précarisation des salariés. C'est l'objet d'un accord de branche du 4 décembre 2018 sur la modération du recours aux contrats courts dans les travaux publics. Le secteur, qui n'a enregistré que 0,05 % des embauches en CDD courts en 2016 (un mois ou moins), est certes peu concerné sur ce plan. Il en va autrement du travail temporaire, avec pas moins de 34 600 intérimaires recensés cette même année (sur un total de 285 000 collaborateurs) et un recours aux missions d'intérim courtes en hausse de 55 % entre 2004 et 2017 (+ 63 % au niveau interprofessionnel).

Le texte prévoit donc des mesures incitatives au recours aux CDD et aux contrats de mission supérieurs à un mois. Le nombre de renouvellements autorisés de CDD ou de contrats de mission passe tout d'abord de deux à quatre en présence d'un contrat de plus d'un mois. Sous les mêmes conditions, le délai de carence imposé aux entreprises entre deux contrats est réduit à 20 % de sa durée, dans la limite de dix jours calendaires, au lieu du tiers ou de la moitié selon les cas. L'accord supprime en outre le délai de carence en cas de surcroît temporaire d'activité si, là aussi, la durée du premier contrat excède un mois.

Améliorer les compétences des salariés. Les signataires de l'accord - la FNTP, la CNATP, la CFE-CGC-BTP et FG-FO - s'engagent par ailleurs à encourager, auprès des entreprises adhérentes, l'accueil de travailleurs en CDI intérimaire. Ils entendent également renforcer la formation des salariés pour améliorer leur employabilité et répondre aux besoins de main-d'œuvre qualifiée des employeurs, en misant par exemple sur la hausse des effectifs en apprentissage dans la branche. Dernière mesure : le compte personnel de formation des salariés en CDD d'un mois ou moins devra enfin être abondé de 15 euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur