En direct

Evénement

Les travaux ferroviaires sont promis à un bel avenir

Dossier réalisé par Hakim Bendaoud et Sabine Ganansia |  le 12/09/2014  |  Travaux sans tranchéeMatériel de chantierTransportsEuropeHérault

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux sans tranchée
Matériel de chantier
Transports
Europe
Hérault
Valider

Un plan d’investissement pour l’entretien du réseau ferré français devrait, selon toute logique, profiter aux vendeurs de pelles rail-route.

Entre 30 et 40 pelles rail-route vendues en moyenne chaque année : le chiffre peut paraître modeste. Et pourtant, les entreprises françaises de travaux ferroviaires n’ont jamais acquis autant de matériels que ces dernières années. Et pour cause : les travaux sont là. En 2013, 1 755 km de voies ont été renouvelés, sur un réseau qui ne compte pas moins de 30 000 km de rails ! Et cela sans parler des autres travaux d’aménagement : enfouissement de câbles, terrassement des talus, débroussaillage, etc. Alors que la SNCF et RFF se voient pointer du doigt pour leur négligence présumée quant à l’entretien de leur réseau, et que « l’affaire » a pris une dimension dramatique suite à l’accident mortel de Brétigny-sur-Orge, dû à une défaillance technique en 2013, on comprend mieux pourquoi les professionnels du secteur regardent avec envie ce qui se joue autour de la carte du réseau ferré français qui reste le deuxième plus grand réseau d’Europe. Et le trafic augmente à grande vitesse : d’ici à 2020, les prévisions annoncent une hausse de 30 % du nombre de voyageurs. Conséquence : la modernisation du réseau est devenue un enjeu majeur pour lequel une enveloppe de 2,5 milliards d’euros sera dépensée chaque année entre 2012 et 2020. Or la pelle rail-route est l’instrument indispensable à ces travaux d’entretien et de rénovation. Les principaux fabricants ont compris qu’ils avaient une carte à jouer. Ils modernisent leurs produits et affûtent leurs réseaux commerciaux. L’offre se répartit entre des fabricants de pelles qui ajoutent ces options à leur catalogue (Atlas, Doosan, Liebherr), des spécialistes qui transforment des pelles achetées chez les constructeurs (Unac, D2R) ou des fabricants de matériels ferroviaires qui ajoutent les pelles rail-route à un catalogue de matériels roulants plus lourds (Geismar, Vaia Car). Si le marché est petit, le prix des machines, deux à trois fois plus élevé que celui de pelles standard, et une demande internationale permettent à de petites structures de s’y épanouir correctement.

Le marché français (en unité, estimation)

Entre 40 et 50

C’est le nombre de pelles rail-route qui ont été vendues en 2013

1 000

C’est le nombre de chantiers ferroviaires majeurs qui sont conduits chaque année sur le réseau ferré français.Cela représente un investissementde 4 milliards d’euros par an,dont 2,5 milliards allouésà la modernisation du réseau

Les 5 principaux acteurs

Unac

CA 2013 : 14 MEEffectif : 85 salariés


Le siège d’Unac, dirigé par la famille Unac, propriétaire à 100 % de l’entreprise, est basé à Vergèze, entre Montpellier et Nîmes. Son activité historique repose sur la conception et la réalisation de trancheuses pour la pose de réseaux enterrés. Profitant de cette première expérience réussie, elle s’est par la suite diversifiée dans le domaine ferroviaire. C’est un transformateur qui part d’une machine existante (souvent Caterpillar) puis la modifie.

Atlas

CA 2013 : NC
Effectif : NC

Quand le groupe Terex a racheté le fabricant de pelles Atlas, il ambitionnait d’en faire une plateforme pour produire un gros volume pour le marché mondial. Las, le démarrage est poussif et la crise de 2008 douche les espoirs du groupe, qui doit vite se désendetter. Atlas est revendu à Fil Filipov, un ancien cadre du groupe Terex, qui décide de recentrer la production vers des machines spéciales, comme les pelles rail-route.

D2R

CA 2013 : 3 MEEffectif : 12 salariés

D2R est une toute jeune entreprise puisque sa création remonte à seulement 2007. Spécialisée uniquement dans le matériel ferroviaire, l’entreprise, basée au Luxembourg, a investi le marché français en y vendant une trentaine de pelles. Depuis 2013, D2R travaille sur de nouveaux gabarits, dont une pelle rail-route de 11 t. À la fois constructeur et transformateur, D2R dispose également d’un service de location.

Mecalac

CA 2013 : 70 MEEffectif : 420 salariés

Le succès de Mecalac, entreprise familiale spécialisée dans la fabrication de pelles polyvalentes sur pneus et sur chenilles de 6 à 16 t et de chargeuses sur roues, repose en grande partie sur l’articulation très particulière de son équipement, bien adapté aux sites étroits comme le sont les voies ferroviaires. Depuis dix ans, le constructeur s’est attaché à élargir son catalogue avec de nouveaux modèles, dont des petites pelles rail-route.

Vaia Car

CA 2013 : NC
Effectif : NC

Fondée en 1962, Vaia Car est une entreprise italienne spécialisée en matériels ferroviaires. Les pelles rail-route sont de petites machines pour ce fabricant qui propose surtout des matériels roulants lourds. Ce positionnement dans les gros engins a été renforcé en juin 2010 quand Vaia Car a racheté un autre fabricant italien, Sorema, dans l’espoir de former un groupe concurrent aux deux leaders du secteur que sont Matisa et Plasser & Theurer.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur