En direct

Les TP de Champagne Ardenne alertent les élus locaux
Travaux de remplacement de canalisations - © phovoir

Les TP de Champagne Ardenne alertent les élus locaux

Maxime Bitter, bureau de Lille du Moniteur |  le 15/11/2012  |  Collectivités localesTravaux sans tranchéeArdennesMarne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Collectivités locales
Travaux sans tranchée
Ardennes
Marne
Valider

Hervé Noël, président de la FRTP Champagne Ardenne, s'est ému lors d'une conférence à Reims le 14 novembre du manque d'entretien des réseaux d'infrastructure, clé de voute du soutien à l'industrie des travaux publics.

Lors d'une conférence à Reims suivie par plus de 400 entrepreneurs, techniciens et élus locaux, avec Erik Orsenna en « Guest Star », Hervé Noël, élu président de la FRTP Champagne Ardenne il y a tout juste un an, cherche à convaincre son auditoire politique d'investir. Il estime que les 250 entreprises de TP de la région sont victimes d'un effet ciseaux. « Nous avons d'une part la crise des financements des collectivités locales qui bloque les grands projets, et d'autre part un phénomène nouveau, que nous constatons surtout dans les communes rurales, de constitution d'un bas de laine en prévision des moments plus difficiles ». Il constate ainsi que la trésorerie cumulée des collectivités des Ardennes a augmenté de plus de 200 millions d'euros depuis le début de la crise. « Un phénomène tout à fait compréhensible, mais contre-productif à deux niveaux : pour nos entreprises, qui doivent adapter leurs structures à une baisse des investissements, mais aussi pour le patrimoine qui, mal entretenu, vieilli plus vite et nécessitera bien plus d'investissements plus tard ».

C'est d'ailleurs le sens du message des entrepreneurs, qui ne veulent pas « simplement se plaindre, affirme Samir Kazziha, président du SRER (syndicat des entreprises de réseaux secs), mais alerter les pouvoirs publics que 10 euros non dépensés aujourd'hui couteront 100 euros demain ». Erik Orsenna acquiesce : « C'est une dette physique que nous transmettons aux générations futures ».

15% de perte de commandes dans la route

Les entreprises de Champagne Ardenne souffrent particulièrement. « Nous avons constaté sur une année glissante, une chute de 7% des commandes. Ajoutée à la hausse des prix des matériaux, cela entraîne une baisse globale de notre chiffre d'affaires de 10% », indique Hervé Noël. Dans la route, le constat est encore plus rude : « 12% de commandes en moins, soit une chute de 15% de la valeur globale de nos marchés ». L'intérim a bien sûr été la première variable d'ajustement, en chute de 50% sur un an. Les effectifs salariés sont touchés, avec une baisse de 5% pour l'instant sans licenciement. Et les heures supplémentaires sont sur la sellette, réduisant les revenus les salariés. « Ce qui nous inquiète, c'est de devoir recalibrer la taille de nos entreprises à une conjoncture en berne alors que les besoins sont bien là, et que dans deux ou trois ans nous seront appelés à réaliser des grands travaux de renforcement des réseaux. Nous n'aurons plus les compétences et nous ne pourrons plus répondre », affirme le président de la FRTP.

Pour les routiers, les gros investissements dans les centrales d'enrobés ne sont plus amortis aujourd'hui. « Nous produisons 130000 tonnes d'enrobés en moins que l'année dernière. C'est l'équivalent de deux centrales qui ne tournent plus dans la région », précise le président du SPRIR Pascal Cardon. Et pour 2013, les entrepreneurs ne sont pas optimistes. « L'automne est une période où il y a d'habitude beaucoup d'appels d'offres, et nous en avons en ce moment 30% de moins que l'année dernière à même période ».

Des lueurs d'espoirs ? Après le tramway de Reims et le contournement sud, le grand chantier à venir, les 300 millions d'euros de l'A304, a été alloti à la grande satisfaction de la FRTP. Un bol d'air visible qui devrait révéler, selon Erik Orsenna « l'importance du patrimoine caché qui irrigue notre territoire ».

Commentaires

Les TP de Champagne Ardenne alertent les élus locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil