En direct

Les tours de Paris La Défense profitent du Brexit
L’Autorité bancaire européenne (EBA) a transféré son siège de Canary Wharf, à Londres, à la tour Europlaza, à Paris-La Défense. - © Google street view

Les tours de Paris La Défense profitent du Brexit

Marie-Noëlle Frison |  le 29/03/2019  |  ConjonctureHauts-de-SeineParisTertiaireBrexit

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Immobilier
Hauts-de-Seine
Paris
Tertiaire
Brexit
Valider

Le quartier d'affaires de l'ouest parisien pourrait tirer son épingle du jeu des délocalisations d'entreprises liées au Brexit. 

Le nombre de mouvements d’entreprises liés au Brexit a été multiplié par deux entre 2017 et 2018 tandis qu’une cinquantaine ont déjà été comptabilisés depuis le début 2019. Selon la dernière étude du cabinet Knight Frank, Dublin, Luxembourg, Paris, Amsterdam, Francfort figurent dans le top 5 des capitales européennes les plus attractives.

Si Amsterdam perce, Paris tire également son épingle du jeu, en comblant son retard sur Luxembourg et en creusant l’écart avec Francfort.

47 projets de délocalisations à Paris


Sur les 47 projets de délocalisation recensés à Paris, 43 % sont issus de la banque, devant des sociétés de gestion d’actifs et de courtage ou des fintechs. Par ailleurs, Britanniques (43 % des projets), Américains (30 %) mais aussi Français (11 %) forment les plus grandes parts des mouvements recensés à Paris. La proportion des Asiatiques est en revanche très modeste (2 %), à la différence de la situation observée dans des villes comme Amsterdam et Francfort.


La pénurie de bureaux sur ce périmètre ne devrait pas être de nature à décourager les entreprises à choisir Paris. En effet, selon Knight Frank, « la tendance à la raréfaction de l’offre immobilière n’est pas propre au marché parisien et concerne bien d’autres métropoles européennes. En outre, le parc de bureaux francilien est bien plus vaste que celui des autres villes du top ".

La Défense, "solution de report évidente"


Outre le Quartier Central des Affaires (QCA) -qui comprend le 8ème ainsi qu'une partie des 1er, 2e, 9e, 16e et 17e arrondissements de Paris-, La Défense pourrait donc être le quartier gagnant de ce nouvel échiquier. « Si le QCA (1) demeure très prisé des entreprises financières, La Défense s’affirme comme une solution de report évidente », prédit David Bourla, directeur études et recherches chez Knight Frank France.


Certaines entreprises ont déjà fait le choix du quartier d’affaires de l’ouest parisien. C’est le cas de l’assureur américain Chubb qui a fait le choix de transférer, au 1er janvier 2019, son siège européen de la City à Londres à Paris La Défense. Ou encore de l’Autorité bancaire européenne (EBA), dont le transfert de siège, de Canary Wharf à la tour Europlaza, a été officialisé le 6 mars 2019.

Commentaires

Les tours de Paris La Défense profitent du Brexit

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur