En direct

Evénement

Les taxis du bâtiment

Julien Beideler, rédacteur en chef |  le 25/07/2014

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Arnaud Montebourg l’a promis. Il y aura, à la rentrée, une « grande loi sur la croissance et le pouvoir d’achat ». L’un des leviers imaginés par l’exécutif pour redonner du pouvoir d’achat aux Français est de s’attaquer aux « tarifs » des professions dites « réglementées ». Le ministre de l’Economie en dénombre trente-sept. Trente-sept dont il estime que la situation de monopole renchérit indûment le service rendu, ou qui, selon lui, manquent de transparence. Dans le collimateur : les notaires dans le cadre d’achat de biens immobiliers, les huissiers de justice, les greffiers des tribunaux de commerce… Seulement voilà, dans la liste des professions réglementées, on trouve aussi les architectes. Et, dans leur cas, le « monopole » - intrinsèquement lié au fameux seuil de 170 m2 - est assez limité. En maison individuelle, l’Ordre assure que les architectes réalisent, en mission complète, moins de 4 % des projets en dessous du seuil et 13 % au-dessus.
Arnaud Montebourg n’est pas le premier à vouloir s’attaquer aux professions réglementées. En 2008, le rapport Attali préconisait déjà de les ouvrir plus largement à la concurrence. C’est une riche idée à condition de le faire avec discernement. L’objectif, ne l’oublions pas, reste de rendre du pouvoir d’achat à nos concitoyens. Or, comme l’a utilement rappelé le Conseil national de l’Ordre des architectes, les honoraires sont, depuis l’ordonnance du 1er décembre 1986, librement négociés. La moitié des architectes présente des revenus annuels inférieurs à 25 000 euros. Et, si l’on s’intéresse à leur revenu moyen, après six années d’études et quinze ans d’expérience professionnelle, il est de… 45 000 euros. Pas vraiment ce qu’on peut appeler une « situation de rente ».

PHOTO - 804710.BR.jpg
PHOTO - 804710.BR.jpg - © Patrick Foto / GETTY

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur