En direct

Les "super prioritaires", par Maxime Bitter

Defawe Philippe |  le 07/04/2006  |  InternationalEuropeRhôneParisTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Transports
Europe
Rhône
Paris
Transports mécaniques
Valider

On le sait, les Etats rechignent à mettre au pot du budget européen. Ils ont tellement freiné leur engagement sur 2007-2013 que l'enveloppe destinée aux réseaux de transports prioritaires – la fameuse liste des 30 comprenant le Lyon-Turin et le canal Seine Nord – est passée de 20 milliards à près de 7 milliards, après la pression récente du Parlement européen.
Que faire ? Faut-il saupoudrer une aide européenne amoindrie, au risque de ne voir aucun de ces projets sortir réellement de terre ? Ou bien concentrer les fonds sur quelques uns d'entre eux ?
Il semble que l'idée d'un recentrage sur une liste de projet "super prioritaires" fasse son chemin. Ces derniers seraient les 5 axes où des coordinateurs européens ont été désignés par la Commission européenne. On y trouve l'axe ferroviaire nord sud, de Berlin à Palerme, avec de beaux ouvrages tels que le tunnel du Brenner ou le pont de Messine. L'axe sud-ouest européen reliant Lyon à Barcelone à travers le tunnel Perpignan-Figueras. La liaison Lyon-Budapest, avec le tunnel ferroviaire Lyon-Turin. Bien sûr le TGV Est, qui reliera à terme Paris à Bratislava. Et enfin, le "Rail Baltica", qui reliera Varsovie à Helsinki. De très beaux projets, donc… mais tous ferroviaires.
Certes, ce n'est plus à l'Europe de construire des routes, tant le report modal est devenu une nécessité. Mais le rail n'est pas le seul mode de transport respectueux de l'environnement.
La liaison Seine-Escaut, qui implique la construction en France du canal Seine Nord Europe, a déjà été repêchée in-extremis en 2003 dans le club des 30 premiers projets. Espérons qu'elle parviendra à s'immiscer dans la "short-list" européenne. Et pour cela, la nomination d'un coordinateur semble un passage obligé… et urgent.

Maxime Bitter est journaliste au Moniteur en charge des Transports

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil