En direct

Les structures du pont Bacalan-Bastide tractées sur la Garonne

bertrand escolin |  le 01/04/2011  |  GirondeCollectivités localesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gironde
Collectivités locales
Europe
Valider
Bordeaux -

L’une des phases clé du chantier du pont Bacalan-Bastide à Bordeaux vient de débuter. Trois structures en béton, qui serviront de base aux pylônes du futur pont levant (425 m de long sur 43 m de large) sur la Garonne, ont été tractées sur site, par voie fluviale. Préfabriqués depuis l’automne dernier dans la forme de radoub du port de Bassens, en aval de Bordeaux, ces trois éléments étaient bloqués par la grève des personnels portuaires. Le chantier de remorquage et de mise en place était initialement prévu entre décembre et janvier. Il se sera déroulé du 16 au 23 mars.

Sur le chantier, trois remorqueurs hollandais ont tracté sur site d’abord les deux îlots de béton armés de 18 m de diamètre. Ils seront chargés de la protection amont et aval de l’embase contre des chocs éventuels de navires. Mais l’élément clé du dispositif reste l’embase. De forme oblongue, de 44 m de long sur 18 m de large et 16,5 m de hauteur pour 5 000 tonnes, elle servira côté rive gauche de support aux deux piles et abritera le mécanisme de levage du pont levant. Remorquée sur site, mise en place avec des pieux guides, elle a été ballastée, puis déposée au fond, sur un lit bétonné avec une précision centimétrique.

Ancrage de l’embase

Les prochaines semaines seront consacrées à l’ancrage au sol de l’embase avec vingt pieux fichés à 25 m. L’ancrage des deux îlots cylindriques de protection est quant à lui assuré par des tirants d’acier qui permettent d’absorber une partie des chocs.
Pour Gilles Vanbremeersch, directeur du chantier chez GTM Vinci, « la préfabrication des pièces en béton en cale sèche, assez rare, évite les contraintes de travail dans le lit de la Garonne ». Et les aléas, comme viennent d’en rencontrer les équipes de GTM qui ont dû reprendre intégralement le dispositif d’ancrage de la pile intermédiaire rive droite, réalisée sur site.
Les trois éléments préfabriqués de la rive droite ont été mis en place en juin 2010. L’ensemble devra soutenir le tablier métallique du pont : il est actuellement en construction chez Cimolai (Venise) et sera tracté sur site par voie maritime (via Gibraltar). La livraison du pont est prévue pour fin 2012.

PHOTO - 540965.BR.jpg
PHOTO - 540965.BR.jpg - © LA CUB
Fiche technique

Maître d’ouvrage : CUB. Maîtrise d’œuvre : Egis-JMI, Hardesty & Hanover ; Christophe Cheron, Thomas Lavigne et Michel Virlogeux (architecture et ouvrages d’art). Bureaux de contrôle technique : Socotec, Xavier Lauzin ; Groupe Egis. Entreprises : GTM Sud-Ouest TP GC (mandataire), Vinci Construction Grands Projets, Cimolai, GTM Sud. Coût : 156,8 millions d’euros TTC (valeur au 1 er janvier 2010).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur