En direct

Les schémas de cohérence territoriale, facteur clé de la réussite
PHOTO - 330736.BR.jpg - © Fabrice Cahez/Biosphoto

Les schémas de cohérence territoriale, facteur clé de la réussite

le 18/06/2010  |  NordFrance entièreAménagementDroit de l'urbanismeBas-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
France entière
Aménagement
Droit de l'urbanisme
Bas-Rhin
Architecture
Urbanisme
Réglementation
Valider

Sommaire du dossier

  1. Un stimulant pour relier les milieux naturels
  2. « La trame verte incite à créer des espaces multifonctionnels »
  3. De nouvelles surfaces habitables pour le grand hamster
  4. Remise à niveau des passages à faune
  5. A Colmar, le canal se met au vert
  6. Les coûts environnementaux à la loupe
  7. Le chantier Bâle-Karlsruhe ménage l’écologie
  8. Un pionnier qui s’ignore
  9. La nature urbaine s’enracine dans le social
  10. Les rives de la Thur, une référence urbaine
  11. Une île à l’aube d’une renaissance écologique
  12. Les parcs régionaux, des noyaux écologiques en périphérie de région
  13. Un corridor entre le Rhin et la Hardt
  14. Eoliennes et Tétras : l’imbroglio
  15. De l’eau pour la réserve du Rohrschollen
  16. Le Piémont relaye le combat d’Obernai
  17. Cernay met ses zones au vert
  18. Une zone industrielle paysagère
  19. Les sablières protègent des papillons rares
  20. Trame bleue pour trois villages
  21. Les schémas de cohérence territoriale, facteur clé de la réussite
  22. Elle marie la ville et l’eau
  23. La voie consensuelle vers l’audace
  24. Mariage de l’ingénierie hydraulique et écologique
  25. Agitateur d’idées
  26. Le Sage de l’Ill et du Rhin
  27. Le pédagogue du Ried
  28. Une sculptrice de collines
  29. Monsieur Rhin d’Alsace Nature
  30. Il internationalise la trame verte
  31. Un quartier dense en zone agricole
  32. Aménageur de ballon classé
  33. Paysagiste offensif
  34. Un coureur de fond
  35. Pionnier communal de la renaturation du Rhin
  36. Reconquérant du paysage vosgien
  37. Le Rhin, fil conducteur d’un engagement public
  38. « Réussir grâce à l’emboîtement des échelles »
  39. Huit sites et un réseau
  40. Anticiper pour faire simple et peu cher
  41. Les Jardins Neppert prennent forme
Aménagement du territoire -

La trame verte et bleue ne dispose pour l’instant que d’un statut marginal dans les schémas de cohérence territoriale (Scot) d’Alsace. « Elle n’apparaît qu’à travers les études complémentaires. Ce facteur déclenche un suivi régional intéressant, mais limité à certains territoires », constate Clara Jerewski-Beck, chargée du suivi des Scot à la Direction de l’aménagement du territoire au conseil régional.

Pédagogie par l’exemple

Un rattrapage reste possible a posteriori : « Assez peu présente dans les études préalables, la trame verte et bleue est devenue un enjeu majeur dans la mise en œuvre du Scoters, le schéma de la région de Strasbourg », témoigne la même chargée de mission. Accompagnée comme la région de la capitale régionale par l’agence d’urbanisme de l’agglomération de Strasbourg (Adeus), l’Alsace du nord suit un itinéraire comparable : pour organiser la continuité entre le schéma (Scotan) approuvé en mars 2009 et les plans locaux d’urbanisme, un groupe de travail réunit les élus autour de quatre thèmes, dont l’environnement.
Au cours d’une première réunion le 3 mars, les communes de Seebach et de Niedermodern ont exposé leurs initiatives visant à rétablir les continuités écologiques par des acquisitions et des plantations, en concertation avec les agriculteurs, les chasseurs et les propriétaires fonciers : « Ce type de témoignage parle plus qu’un discours de technocrate », commente Jean-Philippe Strebler, directeur du syndicat mixte du Scotan.

Arrivée tardive de l’Etat

Avec l’échéance de 2012 posée par l’Etat pour l’adoption de schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) dans toutes les régions de France, l’idée d’une articulation systématique entre les échelles territoriales se précise. Mais sur un terrain labouré depuis sept ans par la région et ses partenaires locaux, l’arrivée tardive de l’Etat suscite la crainte d’une logique autoritaire : « Une démarche descendante couperait court à toute négociation, alors que sur le terrain, les partenariats s’établissent dans la dentelle, avec des agriculteurs campés sur la défensive », estime Clara Jerewski-Beck.
Ce contexte incite la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) à afficher une attitude conciliante : « La loi pose le principe des corridors, mais le lieu et la manière de faire relèvent des compétences locales », rassure Claude Nicloux, chef du service « milieux naturels » au pôle « eau, territoire et ressources ». Tout en reconnaissant le retard accusé par la France, Daniel Schnitzler revendique une approche plus complète que celle de ses partenaires européens : « En intégrant les cours d’eau et les zones humides, notre approche tient mieux compte des fonctionnements écologiques », soutient le chargé de mission trame bleue. Pour l’administration déconcentrée de l’Etat, la négociation des SRCE crée une occasion précieuse de mettre en cohérence, à l’échelle nationale, les Scot et les schémas d’aménagement et de gestion de l’eau.

La révélation du chat forestier

Parmi les outils favorisant la prise en compte simultanée des échelles nationale, régionale et locale, la Dreal souligne l’importance des inventaires régionaux des espèces les plus demandeuses de connexions écologiques. L’établissement de ces listes d’une quinzaine d’animaux respecte les compétences locales : à partir d’une ébauche proposée par le Muséum d’histoire naturelle, le conseil scientifique régional pour la protection de la nature supprime ou ajoute des espèces. Chacune d’entre elles fait ensuite l’objet d’études de perméabilité des territoires, portées à la connaissance des planificateurs régionaux et locaux.
Après 2012, aucun élu en charge de l’urbanisme ne pourra plus ignorer la poignée de chats forestiers qui subsistent en Alsace, grâce aux connexions avec la Franche-Comté voisine : cet indice, parmi d’autres, prouve les progrès accomplis dans la prise de conscience quotidienne des enjeux de la biodiversité.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur