En direct

Les Salines de Dieuze s'offrent une réhabilitation royale

Philippe Bohlinger |  le 16/03/2018  |  Collectivités localesTravaux publicsRénovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Travaux publics
Rénovation
Valider
Moselle -

La réhabilitation des anciennes Salines royales de Dieuze (Moselle) redonne son lustre à ce site qui témoigne d'une activité millénaire. La Ville l'a hérité en 1994 du groupe Total, son dernier exploitant. Elle a bouclé à l'automne 2017 une première phase de travaux de 12 M€ HT, par la livraison du puits salé. Ce bâtiment de 500 m² datant de 1803 - point névralgique de l'exploitation de la saumure - a été réhabilité par le vosgien Piantanida (gros œuvre) et le mosellan André-Juville (couverture-charpente).

Il complète la partie la plus spectaculaire de ce projet, lauréate d'un Ruban du patrimoine 2015 : la rénovation par Chanzy-Pardoux (groupe Vinci Construction France) des 3 000 m² des anciens magasins à sel, pour 6 M€ HT. « Un espace muséographique va parachever la réhabilitation de cette ancienne halle de 100 m de long sur 12 m de large », expose Bernard François, premier adjoint au maire.

Pôle d'innovation et résidence de chercheurs. La municipalité poursuit la réhabilitation du site de 5 hectares, à travers trois chantiers. La réalisation d'un parc pédagogique d'un montant de 1 M€ HT a ainsi commencé. La livraison d'une première tranche de travaux en décembre 2017 devrait être suivie en 2018 par le démarrage de la tranche conditionnelle. Est parallèlement programmée, pour 2 M€ HT, la rénovation de l'ancienne caserne des percepteurs de la gabelle, en maîtrise d'ouvrage déléguée à l'établissement public foncier de Lorraine (EPFL). Le bâtiment de 1 500 m² abritera un pôle d'innovation, ainsi qu'une résidence de chercheurs. Le lancement des appels d'offres pourrait intervenir à la fin de ce printemps.

A plus long terme, la Ville, qui bénéficie des fonds d'Etat liés au départ d'un régiment en 2011 (1), espère intéresser un investisseur privé à son projet d'hôtel-spa. Elle va engager au printemps une étude de faisabilité ciblant la transformation à cet effet des anciens bureaux de la direction des Salines et de bâtiments environnants. Ce projet est estimé à 9 M€ HT.

PHOTO - 11976_733778_k2_k1_1744391.jpg
PHOTO - 11976_733778_k2_k1_1744391.jpg - © VILLE DE DIEUZE / OLIVIER YVES LAGADEC
(1) Dans le cadre d'un contrat de redynamisation de site de défense.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur