En direct

Les régions littorales veulent être associées à la sécurité maritime

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 14/10/2003  |  SantéArchitectureAménagement

Les régions littorales européennes veulent se faire entendre en matière de sécurité en mer et de lutte contre les marées noires, un domaine de la politique communautaire dont elles se sentent exclues, ont répété les élus de 149 régions au cours d'un séminaire à Nantes.
"Les régions sont en première ligne en cas de pollution, et cela devrait suffire pour leur permettre de contribuer à définir une politique européenne de la mer", a résumé Jean-Luc Harousseau, président UMP de la région Pays de la Loire au cours du colloque réuni par la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM).
Partout en Europe, la sécurité maritime et la lutte contre les marées noires est une responsabilité d'Etat. Ce sont aussi les Etats qui défendent les intérêts nationaux dans les organismes tels que l'Organisation maritime internationale (OMI) notamment.
La CRPM mène un lobbying auprès des Etats, de l'Union européenne et de l'OMI pour améliorer le soutien aux victimes, la restauration du littoral, l'indemnisation et l'amélioration de la sécurité de la navigation.
Selon une analyse présentée au colloque de Nantes par le CEDRE, un institut de recherche sur les marées noires, les régions ont compris, avec la marée noire de l'Erika, que les procédures juridiques étaient peu efficaces en cas de pollution majeure.
"Les procédures contestataires engagées ont peu avancé, le système en place est résistant", écrit le CEDRE, tout en invitant les régions à y "contribuer plutôt que tout remettre en cause".
La CRPM a d'ores et déjà conquis un poste d'observateur au Fonds d'indemnisation des pollutions (FIPOL), et a été consultée en vue des nouvelles réglementations européennes "Erika I" et "Erika-II".
"On nous objecte toujours que les règles en matière maritime sont mondiales", affirmait lundi Enrique Lopez Veiga, ministre de la Pêche et des Affaires maritimes de la région Galice (Espagne), "mais cela n'a pas empêché les Etats-Unis de prendre des mesures pour protéger leur rivage, et ils ont eu raison".

Commentaires

Les régions littorales veulent être associées à la sécurité maritime

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur