En direct

Les quatre leçons du remaniement
Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement. - © BRUNO LEVY / DIVERGENCES-IMAGES

Les quatre leçons du remaniement

Jessica Ibelaïdene |  le 26/10/2018  |  LogementJulien DenormandieMinistère de la Cohésion des territoiresRemaniement ministériel

Les collectivités, le bâtiment, l'immobilier et les architectes ont changé d'interlocuteurs.

Lors de son allocution télévisée suivant l'annonce du remaniement ministériel, le 16 octobre, Emmanuel Macron a exclu tout « changement de cap ». Pour les acteurs de la construction, cependant, les têtes, elles, ont bel et bien changé.

Le nouveau trio de la Cohésion des territoires, composé de la patronne Jacqueline Gourault, du transfuge Sébastien Lecornu et du promu Julien Denormandie, chapeaute désormais les collectivités locales et la politique du logement. Les questions énergétiques reviennent, elles, à Emmanuelle Wargon. Quant aux architectes, leur interlocuteur s'appelle désormais Franck Riester.

Un grand ministère pour les territoires

La création d'un grand ministère dédié aux territoires est sans doute le symbole le plus fort de ce remaniement. Avec, à la barre, une femme d'expérience, Jacqueline Gourault. Deux ministres l'accompagnent, dont l'un exclusivement dédié aux collectivités territoriales, Sébastien Lecornu. Les élus locaux attendaient une clarification en ce sens. Cette main tendue de la part de l'exécutif est donc plutôt bien accueillie.

Ce message à destination des collectivités intervient alors que les griefs des territoires contre le gouvernement et le chef de l'Etat se sont multipliés depuis le début du quinquennat. Trois grandes associations d'élus - Régions de France, Assemblée des départements de France, Association des maires de France - se sont même positionnées comme les premiers opposants à l'exécutif, affirmant à tout va que la confiance est perdue, le dialogue rompu. Jacqueline Gourault en a bien conscience. Déjà au cœur des relations entre les élus locaux et l'exécutif lorsqu'elle était ministre auprès du ministère de l'Intérieur, celle qui remplace désormais Jacques Mézard va avoir la lourde tâche de « recoudre le lien », selon ses propres termes.

Elle apparaît à première vue comme « la bonne personne pour cela », estime Caroline Cayeux, présidente de Villes de France. C'est une élue locale, tout comme Sébastien Lecornu, et les associations ont déjà l'habitude de travailler avec elle depuis un an et demi. Sénatrice depuis 2001, « elle connaît ses sujets, sait ce que cela signifie de représenter les collectivités territoriales de la République », complète Gérard Larcher, président du Sénat, qui reçoit sa nomination avec « un a priori positif ». Grâce à l'expérience de terrain des deux ministres, « nous parlerons le même langage », précise Caroline Cayeux. Mais cela signifie aussi que « nous ne pourrons pas leur raconter d'histoires », ironise Olivier Landel, délégué général de France urbaine.

Les territoires promettent cependant qu'ils continueront de porter leurs revendications avec exigence et fermeté. « Nous ne serons pas d'accord sur tout, mais nous sommes certains de bénéficier d'une écoute [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

Les constructeurs et le risque du sol

Les constructeurs et le risque du sol

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur