En direct

Les Pyrénées pansent leurs plaies après les inondations de juin

Christiane Wanaverbecq (avec Jean-Marie Constans) |  le 29/11/2013  |  Collectivités localesHaute-GaronneHautes-Pyrénées

Sud-Ouest -

La réparation des dégâts sur les ouvrages publics, provoqués par les crues du 18 juin dans la partie occidentale du massif pyrénéen, coûtera environ 150 millions d’euros.

Suite aux inondations du 18 juin, qui ont frappé le massif pyrénéen dans sa partie occidentale, la reconstruction est en cours. Sans compter les bâtiments publics en attente d’expertise des assurances, les pouvoirs publics ont recensé environ 150 millions d’euros de dégâts, dont 130 millions pour les seules Hautes-Pyrénées.

Hautes-Pyrénées. Dans ce département, la réparation du réseau routier coûtera 30 millions d’euros au conseil général. Grâce à un dispositif de bordereau de prestations unique mis en place avec le syndicat des travaux publics des Hautes-Pyrénées, la collectivité a pu réaliser dans l’urgence une première tranche de travaux à hauteur de 10 millions. « Cela a permis de rétablir un accès sécurisé aux stations de ski de Barèges et de Cauterets. Pour cette dernière liaison, totalement emportée par la crue, nous avons reconstruit une route à partir d’une voie verte. Un pont est en cours de reconstruction à Saint-Laurent-de-Neste », précise Philippe Debernardi, directeur général adjoint des routes.
Les communes, communautés de communes et autres syndicats auront à réaliser 85 millions de travaux : réseaux d’assainissement et d’eau potable, protection de berges, aménagement de lit de rivières, ouvrages d’art, éclairage public… « Pour le canton de Luz-Saint-Sauveur où se concentrent plus de 50 % des travaux à faire dans les Hautes-Pyrénées, cela représente quinze à vingt ans du budget moyen des communes », rappelle Frédéric Dupin, directeur départemental des territoires des Hautes-Pyrénées.
Haute-Garonne. Dans ce département, touché dans le Comminges, les interventions sur la voirie communale devraient coûter 10 millions d’euros. Pour le conseil général, la dépense s’élèverait à près de 7 millions d’euros, dont 2 millions consacrés à la réparation des collèges, notamment celui de Bagnères-de-Luchon, et 5 millions pour la voirie. A cet égard, il a signé une convention avec l’Etat pour financer à parité un ouvrage d’art destiné à permettre à l’avenir l’évacuation d’éventuelles coulées de boue sur la RD 125, route d’accès à la station de Superbagnères (investissement : 600 000 euros). Pour sa part, l’Etat doit consacrer 1,5 million d’euros à la réfection de la RN 125, qui relie Montréjeau à Fos. Intervenant sur le domaine fluvial, il prévoit plus de 2 millions d’euros pour résorber les embâcles et autres déchets dans la vallée des Nestes et la Garonne. Une somme identique est prévue pour 2014.
Pyrénées-Atlantiques. Dans ce département, moins touché, la réfection des routes départementales coûterait 1 million d’euros. Le Syndicat du Gave-de-Pau estime, pour sa part, à 3 millions d’euros les dégâts en rivière.

Interlocuteur technique unique

Au titre du fonds de réparation des dégâts causés par les calamités naturelles, l’Etat vient d’annoncer une enveloppe de près de 70 millions pour la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées. Dans ce dernier département, notamment, 59,3 millions d’euros de subventions vont être répartis entre les collectivités locales.
De son côté, le conseil régional de Midi-Pyrénées a attribué à ce jour 6,5 millions d’euros d’aides et nommé un interlocuteur technique unique représenté au sein du comité de suivi des dossiers, dont font partie les représentants de l’Etat, les collectivités, les assurances et la Banque de France. L’agence de l’eau Adour-Garonne, elle, a voté une aide de 10 millions d’euros servant à restaurer les lits de rivières, ainsi que les équipements liés à l’eau potable et à l’assainissement. En parallèle, elle a lancé une étude faisant l’inventaire des dégâts pour tirer un enseignement des crues.

PHOTO - 762225.BR.jpg
PHOTO - 762225.BR.jpg

Commentaires

Les Pyrénées pansent leurs plaies après les inondations de juin

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur