En direct

Evénement

Les prix s’envolent, le BTP s’inquiète

La rédaction |  le 29/04/2011

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

Sommaire du dossier

  1. L’utilisation d’acier dans un marché public n’implique pas forcément une clause de révision de prix
  2. Des logements en structure acier
  3. Quai Ouest fait de l'œil aux rives de la Meurthe
  4. Myriade d’yeux dans un masque d’acier
  5. Une tuile, oui, mais en acier !
  6. Des boutiques éphémères nichées dans des galets métalliques
  7. Un éventail de solutions pour des viaducs urbains
  8. Rénovation et renforcement structurel du Grand Commun de Versailles
  9. Trois niveaux de parking en acier sur un centre commercial
  10. Les Inox duplex arrivent en construction
  11. Les bassins de piscine en Inox ont le vent en poupe
  12. Le château de Rentilly revêt une parure miroir
  13. Trois cubes de verre soutenus par l’Inox
  14. Une couverture d’acier se pose sur les halles de Paris
  15. Aciers à haute limite d’élasticité (HLE)
  16. 230 tonnes de métal mettent les voiles
  17. Une onde d’acier et de bois pour résister aux séismes
  18. Sous la montagne artificielle, le théâtre
  19. Un auditorium logé dans un nuage en cage
  20. Une gaine de métal enserrera la tour D2
  21. Une ville verticale érigée en 90 jours !
  22. Une enjambée de 150 mètres
  23. Le pont-virgule qui virevoltait…
  24. Un porte-à-faux à l’assaut du paysage
  25. Menuiseries acier : la finesse pour le Carreau du Temple
  26. Béton et acier de concert à la Philharmonie
  27. Canalisations en acier inoxydable pour la Fondation Louis-Vuitton
  28. L’acier et le bois mènent le jeu au stade de Nice
  29. Une maison verticale en verre et acier
  30. Circonvolutions d’acier en façade
  31. Réinventer formes et structures
  32. Robe végétale à crinoline de métal
  33. Dans la peau (Inox) du serpent
  34. Tornades gauches en déséquilibre
  35. Morphologie sous hautes contraintes
  36. Une sculpture habitée qui s’entortille
  37. Simplicité apparente, complexité cachée
  38. In/Out, le concours Culture Acier 2012 de ConstruirAcier a fermé ses portes
  39. Coque d’acier pour maison à énergie positive
  40. Une maison d’acier dans les arbres
  41. Ossature galva pour écailles de verre
  42. Briand : un siège social tout acier
  43. Acier et zinc sculptent une salle de concerts
  44. Un acier aux reflets d’ancien, bien pour l’archéologie
  45. Un glacis sculptural protecteur bardé d’acier Corten
  46. Déclinaison solaire d’une charpente métallique vitrée
  47. Une résille d’acier galvanisé pour assurer le confort
  48. Dentelle de verre et d’acier pour la surtoiture de la Tour Mozart
  49. Antartique : qui peut le plus peut le moins
  50. Sotteville-lès-Rouen : l’acier nature
  51. Studios du Lendit : priorité à l’acoustique
  52. Manteau de métal new-look
  53. Isolation thermique et étanchéité à l’air : des solutions performantes
  54. Une barrière parfaite à l’air
  55. Acoustique : une maîtrise déjà ancienne
  56. Sismique : la bonne tenue des panneaux sandwichs
  57. L’impression sérigraphique met l’acier en images
  58. Bernard Tschumi : « L’acier donne son sens au projet »
  59. Andre Kikoski Architect portes industrielles pour centre culturel
  60. Le Syndicat de la construction métallique de France prime sept projets d’étudiants
  61. Dioniso Lab Architectes panneaux d’acier inox pour immeuble d’habitation
  62. Match amical béton-acier
  63. 3 MATÉRIAU Acier : un gage de pérennité surtout pour les bassins
  64. Déclinaisons de brise-soleil
  65. Un siège social dans un ancien atelier de production
  66. Bureaux - Un ruban d'acier et béton pour une cité d'affaires
  67. Une boîte à musique polyédrique
  68. Orange : L’acier… beau comme l’antique
  69. Shanghai 2010 : flash-back sur la construction du Pavillon France
  70. Acier Inox recuit, brillant, gravé
  71. Réhabilitation d’une école en acier galvanisé
  72. Rouille et vieilles pierres
  73. Une façade corsetée de lames d’acier
  74. Jeu d’enveloppes en acier autopatinable
  75. Bouclier rutilant pour une caserne de pompiers
  76. Drapé d’acier dans le ciel de Manhattan
  77. Peau perforée pour le plus haut parking métallique d’Europe
  78. EDF joue la transparence architecturale
  79. L’acier au secours du viaduc de Garabit
  80. 2 400 t d’acier lancées à travers la vallée
  81. Deux rubans d’acier pour une passerelle
  82. Une passerelle acier en forme d’hélice torsadée
  83. Une passerelle aux allures de feuille de saule
  84. Ouvrage d'art en acier au TNP
  85. Un système constructif acier pour le collectif
  86. Une solution constructive complète à ossature acier pour petit collectif BBC
  87. Des bandes d'acier plates arment le béton et renouvellent le génie civil
  88. Nouveau matériau au sol : le parquet en acier
  89. Quand l'acier se fait mousser
  90. «Le métal séduit par sa richesse expressive»
  91. La construction métallique se grippe
  92. Les prix s’envolent, le BTP s’inquiète
  93. Les prix vont continuer à grimper
  94. Délais de paiement : l'accord dérogatoire "acier" enfin homologué
  95. Réparation des structures métalliques
  96. Structure acier : une réponse adaptée en zone parasismique
  97. L’Aquila : l’acier imperturbable
  98. Réhabilitation et cycle de vie : l’acier indéfiniment
  99. Thierry Van de Wyngaert :« L’acier donne son sens au projet »
  100. Des peaux « sur mesures »
  101. « Combiner durabilité et esthétique »
  102. La galvanisation moins énergivore
Acier, cuivre, bitume… -

Ce n’est certes pas la première fois que les acteurs du bâtiment et des travaux publics doivent faire face à une forte hausse des prix des matières premières. Mais aujourd’hui, cette augmentation intervient dans un contexte qui reste très concurrentiel et alors même que le raccourcissement des délais de paiement n’a pas été digéré.

Cuivre : 7,3 % sur les trois derniers mois. Aluminium : 6,2 %. Bitume : 5,3 %. Matériaux électriques : 4,5 %. Depuis le début de l’année, les prix décollent et le BTP s’inquiète. Selon le dernier baromètre Ifop (1), 74 % des dirigeants de PME sont préoccupés par l’augmentation du coût des matières premières. Dans le BTP, la proportion monte à 85 % ! Si le secteur n’en est pas à sa première flambée des prix, cette fois, le cocktail est explosif pour les entreprises. Car les trésoreries ont déjà souffert des prix cassés et du raccourcissement des délais de paiement. Pour Jean Guénard, président d’Eiffage Travaux Publics et de la commission économique de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), « le coût des matières premières est la grande incertitude de ce début d’année. L’emballement de leurs prix peut avoir un effet négatif sur les résultats des entreprises de TP, dont la santé financière a été mise à mal par la guerre des prix qui sévit dans le secteur depuis deux ans ». Outre les prix de l’énergie, les fortes tensions de disponibilité sur les marchés issus de la chimie tirent les prix vers le haut. La Fipec (fédération des industriels de la peinture) cite à titre d’exemple les résines de colophane et les matières de base pour pigment violet qui ont respectivement bondi de 400 % et 300 % en un an. Du côté de la plasturgie, elle constate que « sur janvier-février, les prix des principales matières plastiques sont déjà de 18 à 45 % supérieurs à la moyenne de 2010 pour la même période ». Philippe Macquart, délégué général de l’UFME (Union des fabricants de menuiseries extérieures), ajoute : « Malgré la hausse de prix du PVC, nous sommes bien plus impactés par la hausse des prix du métal (aluminium, Inox…), compte tenu de l’importance des quincailleries entrant dans la composition d’une fenêtre (tringle, vis, compas, mécanismes d’ouverture et de fixation). » Bostik, fabricant de colles et mastics (filiale de Total), vient d’annoncer une évolution tarifaire comprise entre 7 % et 12 % sur les colles pour sols souples, colles néoprènes, colles murales…

Les prix évoluent d’une semaine à l’autre

Les fabricants d’adjuvants pour béton procèdent de même. Par exemple, Sika France a mis en place des augmentations par famille de produits allant de 5 à 20 %. Dans un communiqué, le fabricant présente « les coûts des transports » comme « un facteur clé ». Il indique que « des actions seront engagées pour réduire les livraisons à petits volumes ».
Les prix des carburants est la première inquiétude des négociants. « Nous livrons beaucoup, et ce que nous n’arrivons pas à répercuter à nos clients vient peser sur nos frais généraux, estime Géraud Spire, président de la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction (FNBM). En amont, il n’y a pas grand-chose à faire pour résister à la hausse des prix. En aval, nous nous efforçons d’expliquer aux clients qu’ils doivent être prudents lorsqu’ils s’engagent sur des prix à moyen ou long terme. »
Pour l’achat des vitrages, Franck Perraud, membre du bureau de l’Union des métalliers (FFB), constate déjà « un surcoût énergétique en pied de facture que les fournisseurs imposent à cause de l’augmentation du coût du transport. Non négociable, il peut représenter jusqu’à 10 % du montant. » Plus que la hausse, c’est surtout la fluctuation des prix qui le gêne. « Sur l’acier, nous n’avons aucune garantie, aucune visibilité. Les prix évoluent d’une semaine à l’autre. Cela nous oblige parfois à prendre des paris sur l’avenir qui sont à la limite du raisonnable. »
Que pensent les maîtres d’ouvrage de la situation ? Du côté des opérateurs privés, peu de réactions. Du côté de la promotion « publique », André Yché, président du bailleur SNI (Caisse des dépôts), se veut rassurant. « Nous répercutons la hausse des prix des matières premières. Mais plus globalement, l’inflation des coûts de construction nous pousse à trouver des solutions, à innover. »
En marchés publics, le recours aux révisions de prix est une solution, même imparfaite. Jean Guénard est catégorique : « Non seulement je recommande de ne pas accepter de remettre des prix fermes mais je dis aussi que l’ensemble des opérateurs publics et parapublics (notamment les entités adjudicatrices) doivent intégrer systématiquement des clauses de révision de prix dans leurs marchés, quelles que soient leur taille et leur durée : notre quotidien est fait de marchés de seulement quelques semaines et d’une valeur moyenne de 100 000 euros. Certes, nous autres entreprises ne sommes pas gouvernées par la raison. Mais certains maîtres d’ouvrage savent en jouer à leur profit de façon déloyale. » Jean-Marie Héron, directeur des services techniques de Saint-Arnoult-en-Yvelines et président de l’Association des acheteurs des collectivités territoriales, se veut exemplaire : « Depuis septembre, j’ai modifié les paramètres des clauses de révision des marchés que je lance. Concrètement, j’ai diminué les pourcentages liés à la main-d’œuvre pour augmenter les paramètres liés aux matières premières, dont les prix flambent. Il s’agit surtout de tenir compte de la hausse du prix du pétrole et de ses conséquences sur les coûts de transports et les enrobés bitumeux. »
De son côté, Bercy planche sur un document pédagogique : « Nous préparons un guide sur les prix, explique Serge Doumain, chef du bureau économie, statistiques et techniques de l’achat public. Il incitera la maîtrise d’ouvrage publique à dialoguer en amont avec les professionnels sur les formules pertinentes. Il pourrait aussi recommander aux acheteurs qui doutent de leur formule de variation de laisser les entreprises proposer, dans leurs offres, celle qu’elles jugent adaptée, en prévoyant malgré tout une formule par défaut si la proposition n’est pas acceptée. »

Le coût des matières premières est la grande incertitude de ce début d’année. L’emballement de leurs prix peut avoir un effet négatif sur les résultats des entreprises de travaux publics. » Jean Guénard, président de la commission économique de la Fédération nationale des travaux public

« Pour les clauses de révision des nouveaux marchés, j’ai diminué les pourcentages liés à la main-d’oeuvre pour augmenter les paramètres liés aux matières premières dont les prix flambent. » Jean-Marie Héron, directeur des services techniques de Saint-Arnoult-en-Yvelines

« Les prix évoluent d’une semaine à l’autre. Cela nous oblige parfois à prendre des paris sur l’avenir qui sont à la limite du raisonnable. » Franck Perraud, membre du bureau de l’Union des métalliers (FFB)

DESSIN - 552767.BR.jpg
DESSIN - 552767.BR.jpg - © le moniteur
Du bon usage des clauses de révision de prix

En marchés publics, l’insertion d’une clause de révision est obligatoire pour tous les marchés d’une durée d’exécution supérieure à trois mois qui nécessitent le recours à une part importante de matières premières dont le prix est directement affecté par les fluctuations de cours mondiaux. La jurisprudence du Conseil d’Etat estime que la clause de révision ne peut alors pas comporter de partie fixe. Pour les marchés publics ne relevant pas de ce régime spécifique, les prix peuvent être fermes (et seront actualisés si le début d’exécution intervient plus de trois mois après la remise de l’offre) ou révisables. Quant aux marchés non soumis au Code mais à l’ordonnance du 6 juin 2005 (marchés des SEM ou organismes privés d’HLM par exemple), ils peuvent prévoir des clauses de variation sans qu’aucune obligation ne soit faite. C’est la même chose pour les marchés privés, la norme NF P 03-001 (qui sert de CCAG aux marchés privés qui s’y réfèrent) n’imposant rien.

(1) Neuvième édition du baromètre Ifop pour le cabinet d’audit KPMG et la CGPME. 401 dirigeants d’entreprises de 10 à 500 salariés ont été interrogés entre les 14 et 18 mars.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur