En direct

Les prêts de la CDC restent à un niveau élevé

PIERRE DELOHEN |  le 06/06/1997  |  France Collectivités localesLogementUrbanismeSEM

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Collectivités locales
Logement
Urbanisme
SEM
Logement social
Isère
Ain
Immobilier
Architecture
Etat
Valider

- 2,477 milliards de francs ont été versés en 1996 en prêts sur fonds d'épargne. Ils s'accompagnent d'une forte implication dans la politique de la ville.

La Caisse des dépôts et consignations (CDC) en Rhône-Alpes participe activement au financement du logement social. En 1996, elle a versé 2,477 milliards de francs en prêts sur fonds d'épargne (l'encours est de 63,4 milliards de francs) qui ont permis de financer 4 551 logements en PLA (prêt locatif aidé), 15 400 réhabilitations de logements en Palulos et 1 167 logements en PLATS (prêt locatif aidé très social), 215 millions de francs étant affectés au locatif intermédiaire (PLI), à l'hébergement spécifique (Phebe) et à l'investissement géographique prioritaire ou prêt projet urbain (PPU). « Pour cette année, nous prévoyons une baisse des prêts réglementés de l'Etat et une hausse de 10 % des prêts non réglementés », explique Bernard Ailleret, directeur régional de la CDC Rhône-Alpes.

La CDC Rhône-Alpes soutient la politique de la ville, pour un montant de 186 millions de francs en 1996 et de 250 millions en prévision pour 1997, et la lutte contre l'exclusion.

Elle participe également au programme développement solidarité par le financement d'actions de recherche-développement dans l'habitat (étude sur le logement des jeunes défavorisés, sur les copropriétés dégradées), la requalification urbaine (étude de restructuration de franges intercommunales pour la Communauté de communes de l'agglomération de Grenoble) et l'insertion par l'économie (aide à la structuration du dispositif d'insertion mis en place par les HLM).

En retenant trois nouveaux sites à Cluses, Bourg-en-Bresse et Grenoble, la CDC poursuit en Rhône-Alpes le programme « 50 Quartiers » en liaison avec le mouvement HLM. Enfin, dans le cadre du prêt du pacte de relance pour la ville, la CDC met en place 540 millions de francs sur 1996-1997-1998 pour le financement des opérateurs de réhabilitation du patrimoine en zone urbaine sensible.

Par ailleurs, la CDC Rhône-Alpes occupe une présence significative dans les SEM régionales puisqu'elle est actionnaire (avec 100 millions de francs de participation) et administrateur de 48 SEM. La CDC constate que les SEM d'aménagement organisent une prudente diversification vers l'environnement et le développement rural faute d'augmenter leur activité d'aménageur et de constructeur. L'année dernière a marqué l'entrée de la CDC Rhône-Alpes dans deux nouvelles SEM : la société Gaz et Electricité de Grenoble et la SAIEM de Vaulx-en-Velin, en charge du portage immobilier transitoire du nouveau centre commercial.

PHOTO : Bernard Ailleret, directeur de la CDC Rhône-Alpes : « Cette année, nous prévoyons une hausse des prêts non programmés ».

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil