En direct

«Les pouvoirs publics sont en train de condamner la jeune filière de l’isolation», Benoit Dulac, Les Eco-Isolateurs
Benoit Dulac, président du groupe Les Eco-Isolateurs. - © Maxime Schaal
Interview

«Les pouvoirs publics sont en train de condamner la jeune filière de l’isolation», Benoit Dulac, Les Eco-Isolateurs

Propos recueillis par Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 23/02/2021  |  France Rénovation énergétique Maprimerenov

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
France
Rénovation énergétique
Maprimerenov
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Suite aux annonces de nouvelles restrictions concernant les aides à la rénovation thermique des bâtiments, Benoit Dulac, président du groupe Les Eco-Isolateurs(1) pousse un coup de gueule salutaire. Pour enfin faire décoller la rénovation énergétique en France, il préconise la mise en place systématique d’un dispositif de contrôles des travaux subventionnés.

Qui veut tuer l’isolation en France ? Tel est le titre de votre tribune publiée le 10 février 2021. Selon vous, qui veut tuer cette filière ?

Les pouvoirs publics sont en train de condamner cette jeune filière de l’isolation. Déclencher des travaux d’isolation nécessite des aides publiques très incitatives. Or, le changement incessant des règles d’attribution de ces aides plongent dans de grandes difficultés les entreprises qui ont dû investir pour se former et s’équiper. Avec ces revirements permanents, comment réussir à monter sereinement une filière permettant de répondre aux objectifs de la loi Energie-Climat qui vise l’éradication des passoires thermiques à l’horizon 2028. La rénovation énergétique globale de ces 4,8 millions de logements ayant une étiquette F ou G implique d’isoler de façon performante plus de 500 000 logements par an, or nous sommes actuellement à moins de 50 000 par an, soit dix fois moins !

« Des dizaines de milliers de chantiers sont bloqués »

Quels changements réglementaires ont eu lieu en 2020 ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique a fusionné le 1er janvier 2020 avec l’aide Agilité de l’Anah, devenue MaPrimeRénov’ ; mais avec des primes rabotées et des restes à charge d’au moins 10 % du montant des travaux. En juillet, les surfaces éligibles ont été plafonnées à 100 m2. Depuis, les réticences des ménages, notamment les plus modestes, à engager des travaux sont devenues fortes. Le rythme de mise en chantiers a été très faible avec environ 15 000 primes MaPrimeRénov’ payées en 2020 pour l’isolation. Quant au dispositif d’Action Logement, il a été arrêté net en décembre dernier. Depuis, c’est l’expectative la plus totale. Des dizaines de milliers de chantiers sont bloqués, leur sort est incertain et l’incompréhension des ménages concernés, qui se sentent bernés, est totale.

D’autres modifications sont-elles prévues ?

La direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) a décidé de rogner massivement sur l’ensemble des aides à l’isolation pour les années 2022 à 2025. Elle propose même à l’Etat de se parjurer, avec la fin anticipée, au 30 juin 2021, du « Coup de pouce isolation » au lieu du 31 décembre comme annoncé précédemment !

Le dispositif « Coup de pouce isolation » fonctionne-t-il vraiment bien ?

Ce dispositif fonctionne très bien. Il a enfin permis de commencer à faire décoller l’isolation. En deux ans, 1,5 million de logements ont été isolés, dont 60 à 65 % pour des ménages précaires et grands précaires. Le stopper net, sans la moindre concertation avec les entreprises et les industriels de l’isolant, c’est prendre le risque de détruire entre 5 000 et 10 000 emplois, et de précipiter vers la faillite de nombreuses entreprises qui ont investi afin d’industrialiser leur process pour proposer des offres d’isolation performantes et accessibles.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

«Les pouvoirs publics sont en train de condamner la jeune filière de l’isolation», Benoit Dulac, Les Eco-Isolateurs

Votre e-mail ne sera pas publié

imhotep

23/02/2021 20h:29

OUI, l'isolation thermique des logements c'est tout à fait nécessaire. NON, la filière n'est pas exempte de dysfonctionnements et d'absence de contrôle qualitatif. On ne peut impunément attribuer des subventions pour des travaux inacceptables et donc inutiles. Que la filière accepte et s'assure de la conformité des travaux, c'est primordial. Cela surgit que les particuliers soient grugés. Les exemples sont nombreux, hélas.

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil